Afrique

La Suède envisage le retrait de ses soldats engagés dans la MINUSMA au Mali (diplomatie)

La Suède envisage le retrait de ses soldats engagés dans la force européenne Takuba au Mali, contingent européen chargé de lutter contre le terrorisme au Mali et au Niger. Les autorités examinent également le retrait des casques bleus suédois de la mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), a annoncé vendredi la ministre suédoise des Affaires étrangères Ann Linde avant la réunion informelle des ministres européens des Affaires étrangères à Brest, en France.

« Nous avons déjà décidé de retirer cette année nos soldats de Takuba« , a affirmé la ministre. « La question est de savoir ce que nous allons faire de la MINUSMA ».

Selon elle, la Suède est « très préocuppée » par la présence de la société privée Wagner au Mali et par le fait que l’Assemblée nationale constituante du Mali a proposé de prolonger la période de transition actuelle de six mois à cinq ans. La Ministre a également exprimé sa solidarité avec les pays CEDEAO concernant la mise en place d’une batterie de mesures de restrictions contre Bamako.

Le parlement suédois avait approuvé en décembre la proposition du gouvernement visant à prolonger la participation du Royaume à la MINUSMA jusqu’au 31 décembre 2022. Le contingent militaire suédois de la mission est composé d’environ 470 hommes. L’organe législatif a pris la même décision en ce qui concerne la participation des Suédois à la force européenne Takuba, qui compte 250 soldats. La Suède participe à la MINUSMA depuis 2014 et à la task force Takuba depuis 2020.

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page