International

La famine éventuelle en Afrique intensifierait la migration vers l’Europe (Poutine)

La famine éventuelle en Afrique intensifierait les flux migratoires vers l’Europe, a prévenu le président russe Vladimir Poutine en répondant aux questions dans le cadre de la session plénière du Forum économique international de Saint-Pétersbourg (SPIEF).

Le chef de l’État estime que si les grandes puissances économiques continueront d’absorber toutes les marchandises du marché mondial, y compris alimentaires, cela provoquera la famine qui, pour sa part, se soldera par de nouvelles vagues de migration. Il a noté que les États-Unis les subissaient déjà.

Lire aussi
Poutine espère que la Biélorussie n'en viendra pas à couper le transit du gaz russe

Le président russe a noté que l’Occident devrait renoncer à ces approches égocentriques pour procéder à un autre modèle de gestion et de règlement. Selon M. Poutine, ce scénario est inévitable pour la communauté internationale.

Les principes capitalistes deviennent obsolètes, car lorsque tout le monde est préoccupé seulement par son profit, cela sème un déséquilibre, a-t-il signalé. Le dirigeant a qualifié la nécessité actuelle de rechercher un équilibre de « défi de l’époque ».

En ce qui concerne le rôle de la Russie, Vladimir Poutine a mis en exergue « la croissance économique basée sur le développement technologique, sur les nouveaux modèles de gestion économique et sociopolitique ». « Ainsi nous pourrons être leaders dans les domaines où nous avons des compétences », a-t-il conclu.

Lire aussi
La nouvelle stratégie de l'Otan ne considérera plus Moscou comme un partenaire stratégique

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page