CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Société

La Communauté du Grand Nord prie pour la paix et la concorde nationale au Cameroun

Pasteurs, imams, hommes d’église et autorités traditionnelles ont tous comme un seul homme élevé leur voix vers les cieux ce samedi 11 janvier 2020, pour implorer la bonté la miséricorde et la mansuétude du très haut sur le Cameroun à travers une prière œcuménique au profit de la paix.

Pour l’occasion c’est l’enceinte de la mosquée FADIL sis à Bassa Douala qui a servi de cadre à cet événement inédit et historique dans notre pays, porté par l’Association de la communauté du Grand Nord du Wouri la CGN et son « guide » le Dr. Mohamadou BAYERO FADIL, Chaleureusement félicité et encouragé dans le mot de bienvenue du vice président du conseil de sage Sa Majesté Vinglasou Isidore pour son titre de Doctor Honoris Causa récemment obtenu en France.

Devant une foule immense constituée d’hommes et de femmes issus de divers secteurs de la société, et surtout totalement acquis à la noble cause, les artisans de la paix vont intercéder tour à tour auprès du tout puissant afin que la paix revienne dans l’Extrême Nord l’Est mais surtout le Nord-ouest et le Sud-ouest, bref toutes les zones en conflit au sein de la république et même au delà de nos frontières.

L’Association de la communauté du Grand Nord du Wouri la CGN soucieuse de la promotion des valeurs authentiques parce qu’intrinsèque à l’homme, va dans un élan pédagogique qui constitue l’une de ses grandes particularités, convier l’assistance à un éveil et une prise de conscience de l’importance fondamentale des rites traditionnels dans le septentrion. Des pratiques aujourd’hui en perte de valeur dans notre société le dira Mohamadou Bachirou Secrétaire Général, alors qu’elles prônent la solidarité, l’entraide, en un mot le vivre ensemble. C’est dans ce sillage que des exposés seront développés sur de nombreuses thématiques parmi lesquelles la naissance, le mariage et le décès le tout sur le regard attentif, réceptif et émerveillé du public.

Face à cette originalité commandant le retour aux sources profondes et riches de nos traditions, les autorités administratives présentes notamment les sous-préfets de Douala 3 et 4, le co-légion et surtout le préfet du Wouri Benjamin Mboutou vont marquer leur entière adhésion, non sans exprimer leur agréable surprise à travers cet aspect didactique cher à la CGN.
Ainsi dans le même esprit de la lecture un peu plus tôt du coran par une soixantaine d’imams regroupés par équipe de 7 à la mosquée FADIL, les prières des pasteurs et hommes d’églises pour la paix entre les filles et fils du Cameroun, la solidarité agissante a pris place au moyen de la remise de dons aux orphelins par la Wamy ( World Assembly Mosely Youth), une association mondiale dont la branche camerounaise est présidée par le Dr. Abdoul Karim, par ailleurs Président du comité d’éthique musulman de la CGN.

Des gestes de solidarité qui promeuvent l’amour selon le préfet du Wouri, cette valeur rare et pourtant cardinale pour le progrès social de toute nation

Sa Majesté Abdel Nasser catché, Président du comité de sages de la CGN marquera sa volonté pour un retour total de la paix au Cameroun en invitant à prier également pour les autorités administratives les forces de défense et de sécurité pour que la cohésion, l’harmonie adossées sur le respect des lois de la république telles que vécu au sein de la CGN s’intensifient et se propage dans tout le pays. Pour ce faire, le travail d’éducation à la citoyenneté entamé par la CGN à travers les inscriptions massives sur les listes électorales doit se poursuivre par le vote le 09 février prochain pour les législatives et municipales. Le président du conseil de sages de la CGN va saisir cette opportunité pour féliciter vaillamment à son tour le Dr. Mohamadou BAYERO FADIL pour avoir fait retentir l’hymne national du Cameroun en France en étant élevé à la dignité de Doctor Honoris Causa le 05 décembre 2019 à Lyon.

Au total, c’est sous le signe de la paix mais surtout d’une paix durable que la CGN place cette nouvelle année 2020 plein de défis pour le Cameroun à commencer par le double scrutin du 09 février prochain.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer