Société

Invasion du domicile Pierre Kwemo par la gendarmerie : Louis Paul Motaze accusé d’être le véritable commanditaire

Le Président national du parti politique dénommé ‘’Union des Mouvement Socialiste’’, et du club de football évoluant en ligue 1 du championnat de football camerounais, l’UMS de Loum, l’honorable Pierre Kwemo, a maille à partir avec la justice camerounais ces derniers temps.

Alors qu’il n’a pas encore digéré la relégation de son club en ligue 2, pour n’avoir pas obtempéré à la décision de la FECAFOOT, qui le sommait de dédommager Bonaventure Djonkep, l’ex entraîneur de l’UMS, pour rupture abusive de contrat de travail, le voilà une fois de plus dans les mailles de la justice camerounaise, pour une histoire de 28 millions de nos francs, qui l’oppose à la Société Camerounaise de Recouvrement de Créance du Cameroun
D’après les propres déclarations à la presse, du Député UMS à l’Assemblée National, le 11 août dernier, une trentaine d’éléments de la gendarmerie nationale, soutenu par une quarantaine de gros bras, ont fait irruption dans son domicile. Ceux-ci aux dires de l’honorable ont tout emporté ou presque. « Ils ont emporté mes voitures de luxe, mes effets, mes meubles, jusqu’aux lit. Ils ont déconnecté les groupes électrogènes qui ne sont pas des effets meubles, des machines à laver… Ils ont violenté mes enfants, ma fille de maison qui venait tout juste du marché, c’est gros bras l’ont attrapé pour aller dans un angle la violer ».

Pour les raisons de cette visite inopinée de très mauvais goût des forces de maintien de l’ordre et des gros bras, Pierre Kwemo fait savoir qu’il s’agit d’un prétexte orchestré autour d’une histoire qui remonte à une trentaine d’année. Sa mère avait jadis emprunté un crédit 28 millions à l’ex BIAO, qu’il avait cautionné, dit-il. Mais le représentant du peuple ne s’explique pas un tel acharnement, et parle d’une affaire politique, qu’il justifie par la présence sur les lieux, de la Directrice Générale, et du Directeur Général Adjoint de la SRC. Selon lui de vieux démêlés avec le Ministre des Finances expliquent cette affaire : « c’est le Ministre Motaze qui a programmé cette saisi, qui a même donné l’onction pour qu’on mobilise tant de gendarme… »

Afficher plus

Un commentaire

  1. Ping : Cameroun: Les faux sourcils volent au secours des filles - Uzaji

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page