Société

Insécurité dans le NOSO : encore une explosion de bombe artisanale à Bamenda

Certes il n’y a pas eu de perte en vie humaine, mais la situation sécuritaire dont la détérioration va crescendo, est préoccupante, car Bamenda semble vivre désormais au rythme des bombes artisanales.

« Ce qui arrive aux autres, commence à nous arriver ». Le phénomène de Kamikazes et des bombes artisanales, étaient jadis un lointain écho qui nous parvenait de très loin, vers l’orient là-bas. Puis progressivement il s’est amplifié au point de se retrouver à l’intérieur du pays avec Boko Haram. Jusque-là, seule la partie septentrionale du pays était concerné. Mais aujourd’hui, avec la montée du sécessionnisme anglophone, le phénomène prend de plus en plus de l’ampleur, au point où sans être alarmiste ou fataliste, il faut avouer que si rien n’est fait le pire est à craindre.

Pour en venir aux faits, hier vendredi 14 aout 2020, il y a eu une déflagration de bombe artisanale au marché de Bamenda. Selon les sources c’est aux environs de huit heure que l’explosion a été enregistrée, soit une heure après sa découverte dans une poubelle, en plein cœur du marché Nkwen par les éléments de la gendarmerie. D’après le commandant de brigade de la localité, « c’était une bouteille de gaz, on a chassé les populations qui étaient aux alentours, on a appelé les spécialistes. Malheureusement, au moment où ils se déploient d’Up-station pour arriver ici, l’engin a explosé. » Heureusement il n’y a eu aucune perte en vie humaine, ni de dégât matériel enregistré. La ville vit ces derniers temps au rythme de découverte des bombes artisanale. « L’explosion a d’abord eu lieu à Amour Mezam (une agence de voyage), pratiquement une semaine après, on a eu l’autre à line jonction, et le lendemain c’est le marché de Nkwen », déclare un riverain

Lire aussi
Cameroun: Les populations de Balikumbat, Ndop et Babessi terrorisées par la guerre

Les enquêtes sont ouvertes pour retrouver les auteurs de ses explosifs.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page