International

Guerre froide : les États-Unis demande la fermeture illico presto d’un consulat chinois

Selon le Département américain, Donald Trump a pris cette décision en raison d’un vol persistant de technologies américaines par les chinois. Un prétexte tout trouvé pour clouer au piloris son redoutable adversaire.

Les deux plus grandes puissances du monde sont dans une guerre qui ne dit pas son nom. Les relations entre Washington et Pékin semblent très loin de toute amélioration. Elles vont plutôt très males, si l’on s’en tient à cette nouvelle qui vient de tomber.
En effet, le Président américain Donald Trump, demander à la Chine de fermer son consulat à Houston, tout en suscitant une menace de représailles. Selon le département américain, Donald Trump a pris cette décision en raison d’un vol persistant de technologies américaines, et du comportement des représentants chinois de ce consulat de Houston qui serait incompatible avec les pratiques normales de la diplomatie.

Cette décision de l’Etat américain vient s’ajouter à d’autres mesures restrictives vis-à-vis de la Chine, tel que l’embargo des certains produits chinois sur le marché américain. Comme quoi, depuis un certain temps la Chine a maille à partir avec les américain, mais pas seulement du fait de leur mauvais comportement, mais aussi parce que la Chine est une menace réelle pour l’économie occidentale en général et américaine en particulier.

Lire aussi
Journée Mondiale de Prévention du Suicide : la 18ème édition se célèbre aujourd’hui

La montée fulgurante de la Chine au rang des puissances mondiales ne fait pas que des émules. Les puissances occidentales qui avaient longtemps gardées la main mise sur l’économie mondiale et particulièrement en Afrique, regarde d’un très mauvais œil le déploiement de l’empire du milieu dans le monde. Avec un nouveau type de coopération dite ‘’gagnant-gagnant’’ ils sont en train de rabattre le caquet aux occidentaux, qui ne savent plus à quel saint se vouer. La Chine qui donne du fil à retordre au américain est aujourd’hui vue par le Président Trum comme un danger pour les Etats-Unis d’Amérique et n’hésite pas quand l’occasion se présente à les rendre responsable de tous les malheurs qui leurs arrivent.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page