/wp-content/uploads/hideimages.js
Société

Grève annoncée dès sous traitants du stade Olembe en finale devant Paul BIYA

Ils n’ont pas encore été payés. L’entreprise canadienne MAGIL a changé de nom et arrête les travaux. Pourtant le complexe Olembe n’est pas encore achevé.

Les salaires sont restés bloqués depuis plus d’un an. Cette grève annoncée est un moyen pour les travailleurs de contester le paiement des salaires mensuels compromettant ainsi l’état de leur nombre de jours de travail et les droits détenus.

Le canadienne MAGIL, maître d’ouvrage en construction, a changé de nom pour s’appeler maintenant VIVANCO. Ils ont eu des difficultés financières d’où l’arrêt des payements des salaires.

A Olembe, c’est une travailleurs de la société canadienne MAGIL qui a franchi le pas en début de semaine pour informer ses collègues qu’il allait mener une grève. Ils n’ont toujours pas obtenu leurs salaires depuis le mois de février 2020.

La société canadienne MAGIL qui a été épaulée par la société allemande DAKA, cette dernière a été mandatée pour achever le chantier du stade Olembe.

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page