Politique

Grand dialogue national: Certains partis politiques n’iront pas

Ils estiment que leurs conditions n’ont pas été respectées en plus ils n’ont pas reçu d’invitations officielles.

Sauf retournement de veste de dernière minute, plusieurs partis politiques n’iront donc pas au dialogue. C’est en tout cas les dernières informations qui circulaient hier dans les quartiers généraux de ces formations politiques. Les plus concernés sont les deux partis leaders de l’opposition.

Le Social Democratic front de ni John Fru Ndi en premier a dit hier après-midi, etre incertain de participer à ce dialogue. Joint au téléphone, Jean Robert Wafo, le ministre du Shadow cabinet du Social Democratic Front, chargé de la communication a affirmé que la décision de participer au dialogue dépend des instances décisionnaires de son parti. Il a promis que « le SDF communiquera en temps opportun s’il sera du dialogue ou pas ». Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun est presque forfait.

Lire aussi
Visite de Paul Biya en France: La BAS lance l’assaut itératif sans réussir

« Le Mrc a posé ses conditions et nous avons jusqu’à dimanche pour voir si nous allons participer. Si nos conditions sont respectées et que nous recevons une invitation nous irons au dialogue. Nous posons donc deux préalables pour participer à ce dialogue avons : on respecte nos conditions et on nous envoie une invitation », a dit Okala Ebode, un des leaders du parti. Si ces partis refusent d’aller au dialogue, plusieurs autres formations politiques seront néanmoins présentes.

L’Union des Populations du Cameroun (UPC) et le Mouvement Africain pour la Nouvelle Indépendance et la Démocratie ont dit qu’ils seront présents au palais des congres et ont émis le vœu que ce dialogue traite « des problèmes d’intérêt national et nettoie les écuries d’Augias, de sorte qu’à son ’issue nous ayons de nouveaux textes fondamentaux ».

Lire aussi
La Suisse engage en toute discrétion un autre dialogue avec l’Ambazonie

Le Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (Pcrn) de Cabral Libii a indiqué que sa formation politique prendra part à ce rendez-vous tant attendu. S’exprimant à ce sujet, le président national de cette formation politique a souhaité que ces assises aient lieu en présence de plusieurs leaders anglophones et des partis politiques arrêtés. Pour Cabral Libii, la présence des acteurs comme Maurice Kamto sera « une valeur ajoutée incontestable ».

Tous les partis politiques de la majorité présidentielle ont également confirmé leur présence au grand dialogue national.

La Voix du Centre N° 0115 Du 30 Septembre 2019

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer