Société

Gestion des dons Covid: Le Consupe sur les traces du riz Orca

Alors que les camerounais ont longtemps cherché en vain à savoir où sont passés les 4000 sacs de riz Orca et les nombreux autres dons en nature donnés au ministre de la Santé dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, le Conseil supérieur de l’Etat mène actuellement une enquête pour voir plus clair.

La question qui a longtemps brûlé les lèvres des camerounais et qui jusqu’à présent, n’a pas de réponse, est celle de savoir : où est passé le riz Orca ? Ce fameux don en nature de l’entreprise éponyme a incroyablement pris des destinations autres que celles auxquelles il était initialement destiné. Pour faire toute la lumière sur cette affaire qui entretien un flou légendaire, le président de la République, Paul Biya, a commis une mission spéciale de contrôle et de vérification des services du Contrôle supérieur de l’Etat auprès du ministère de la Santé publique, à l’effet d’auditer la gestion des fonds mis à la disposition de ce département ministériel et liés à la lutte contre le coronavirus.

C’est l’ossature de la lettre que le chef de ladite mission a envoyée au directeur général de Orca le 11 janvier dernier et dont Le Messager a obtenu copie. Dans cette missive, l’émetteur demande à son destinataire, des informations et des documents nécessaires pour la réussite de cette mission. Premièrement, « la dénomination exacte et la quantification précise des dons en nature remis respectivement au profit des services centraux et des services déconcentrés (délégations régionales, district de santé et formations sanitaires) du Minsanté quels qu’ils soient » et deuxièmement, « tout document attestant la réception desdits dons par les services bénéficiaires ».

Clarifications

Il a par ailleurs demandé que la réponse lui soit transmise par courrier dans les 72 heures suivant réception de sa correspondance, au bureau de la mission de contrôle sis dans la salle des conférences du secrétaire d’Etat chargé de la lutte contre les épidémies et les pandémies du Minsanté. C’est probablement à la fin de cet audit dont on ignore combien de temps ça va durer, que les camerounais sauront exactement où est passé le riz Orca. Mais en rappel, dans un communiqué conjointement signé le 29 avril 2020 par les ministres de l’Administration territoriale, Paul AtangaNji, des Affaires sociales, Pauline Irène Nguéné, de la Promotion de la femme et de la famille, Marie Thérèse Abena Ondoa et de la Santé publique, Manaouda Malachie, il apparaissait clairement et de façon précise la quantité de don perçue par chaque gouverneur de région. Le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie, a par la suite indiqué que les gouverneurs les ont reçus le 1er mai 2020 pour répartition dans leurs différentes localités. Mais il n’y a que le patron de la région de l’Ouest, Awa Fonka Augustine, qui a apporté des clarifications dessus.

Lire aussi
Cameroun : Les hôpitaux de référence de Douala malades

Bon de sortie provisoire

Dans sa parution du 03 août dernier, le quotidien Le Jour a relayé ces précisions par exploitation d’une correspondance du gouverneur à lui transmis le 30 juillet 2020. Intitulée « distribution du riz de la société Orca dans la région de l’Ouest », le journal bleu révélait que la note du gouverneur présente en annexe le bon de sortie provisoire par lequel le Minsanté a mis à la disposition de la région de l’Ouest le 1er mai 2020, la part qui lui revenait du don de 4 000 sacs de riz de 25 Kg l’unité, offert par Orca, de 2 000 cartons de produits Nestlé, de 8 000 litres de solution hydro-alcoolique de la Société générale du Cameroun, du don de savons et en eau de javel de Gipcam ainsi que du don de la Société Azur. Et selon les différentes fiches de décharges en annexe de cette correspondance du gouverneur signée des différents destinataires, 40 sacs de riz ont été attribués aux patients guéris du Covid-19 dans le cadre de la lutte contre ladite pandémie dans la région de l’Ouest. 100 sacs à l’hôpital régional de Bafoussam et 100 autres au site de prise en charge des patients du Covid-19 de Kouékong.

Lire aussi
60% de camerounais avouent avoir eu leur premier rapport sexuel sans préservatif

350 sacs de riz

La délégation régionale de la santé publique de l’Ouest et la mosquée centrale de Bafoussam en ont bénéficié de 25 sacs chacune. Les nécessiteux de la Sainte famille de Bafoussam ont bénéficié de 16 sacs. 20 sacs ont été remis à la prison centrale de Bafoussam et la délégation régionale des affaires sociales de l’Ouest a bénéficié de 25 sacs. C’était ainsi une façon pour le gouverneur de la région de l’Ouest de donner des informations plus claires sur la distribution des dons en nature dans sa circonscription administrative et particulièrement des 350 sacs de riz Orca de 25 Kg reçus du Minsanté. Mais les gouverneurs des neuf autres régions du pays, n’ont fait aucun compte-rendu de ce qu’ils ont fait de leur quote-part. Et jusqu’à ce jour, les clarifications des gouverneurs de la région du Sud, du Centre, du Littoral, de l’Est, de l’Adamaoua, de l’Extrême-nord, du Nord, du Sud-ouest et du Nord-ouest, sont toujours attendues.

Rostand TCHAMI

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page