International

Exclusion des fauteurs de trouble du territoire français : la BAS dans le viseur du Ministre français de l’Intérieur

Le Ministre français de l’Intérieur Gérard Darmanin vient d’instruire aux préfets, l’exclusion des fauteurs de trouble hors du territoire, toute chose susceptible de porter un coup fatal aux éléments de la Brigade Anti Sardinard (BAS) camerounaise.

Dans une correspondance datant du 29 septembre dernier, le Ministre français de l’intérieur instruit tous les préfets de la République française, de prendre des mesures idoines pour « l’éloignement des étrangers ayant commis des infractions graves ou représentant une menace grave pour l’ordre publique ». Il faut entendre par ‘’l’éloignement’’ tout simplement l’exclusion hors du territoire français.

Tout en rappelant que la France reste fidèle à sa tradition de d’ouverture, et continuer d’accueillir sur son sol les personnes, le Ministre de l’intérieur fait savoir que pour que cette tradition ait une force, « nous devons agir avec fermeté contre les étrangers qui, par leurs agissements, constituent une menace grave pour l’ordre public. » En somme, il donne carte blanche aux Préfets de « chasser » les étrangers fauteurs de trouble du territoire français.

Lire aussi
Top 10 des jeux vidéo les plus attendus sur console et pc

Plusieurs événements malheureux perpétrés en France par des terroristes sont de tout évidence à l’origine de cette mesure drastique à l’encontre des étrangers fauteurs de trouble. Si l’arrêté de Gérard Darmanin, devra être interprété afin de lui donnant un domaine de définition clair, à savoir qui est concerné par ce texte ; S’agit-il tout simplement des poseurs des bombes, ou d’acte de terrorisme avérés ? ou alors faut-il inclure dans cette liste les manifestants casseurs, tels que certains « gilets jaunes » et d’autres activistes de la BAS ?

Quoi qu’il en soit, certains camerounais pensent d’ores et déjà que les carottes sont cuites pour la Brigade Anti Sardinard, un mouvement de contestations de la diaspora camerounaise qui milite pour le départ du Président Biya. Ils pensent notamment que certains éléments de cette nébuleuse qui avaient saccagé l’Ambassade du Cameroun en France, vont tomber sous le coup de cette décision initié par l’alter égo de Paul Atanga Nji en France.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page