Sport

Direction du développement des sports de haut niveau : Un poste stratégique du ministère des Sports

Alain Bruno Mankollo Nyaka a été installé à ce poste au même moment que les autres responsables des services centraux.

Lors de la présentation des nouveaux responsables nouvellement promus à des postes de responsabilité dans ses services centraux par le ministre des Sports, le Pr Narcisse Mouelle Kombi, il est clair qu’Alain Bruno Mankollo Nyaka, le nouveau Directeur de développement des sports de haut niveau (DDSHN), occupe l’un des postes stratégiques de ce département ministériel. « Vous héritez d’une direction qui constitue l’une des colonnes vertébrales névralgique de notre département ministériel dans un contexte où, avec 52 fédérations sportives nous devront conquérir davantage de l’espace en termes de rayonnement dans les hautes sphères de la consécration des valeurs, des performances, au niveau des compétitions internationales », a-t-il indiqué. Avant de faire une prescription cardinale à l’ancien chef de cellule au sein de la division des études, de la planification et de la coopération : « la participation du Cameroun aux événements sportifs internationaux devra être maîtrisée, surtout dans leurs volets financiers, mais également du point de vue calendaire ainsi que des contraintes techniques. Les déplacements des sportifs de haut niveau et des équipes nationales dans ce cadre, vont être organisés de manière rigoureuses, en relation avec les fédérations sportives concernées ».

La médecine sportive est l’un des points important de la feuille de route de ce Professeur certifié d’éducation physique et sportive, titulaire d’une licence en biologie et ancien Chargé d’études assistant n°2 à la cellule des études, de la planification et de la coopération. « Nous avons bien au sein du Minsep et à l’intérieur de la DDSHN, une sous-direction de la médecine sportive. La médecine sportive est un secteur à organiser davantage notamment par l’élaboration toujours attendue de la stratégie nationale de surveillance médicale des athlètes et avec d’autant plus de pertinence que nous sommes dans un contexte sanitaire sensible ; celui du Covid 19 », a précisé le Pr Narcisse Mouelle Kombi. En insistant aussi sur le suivi médical et diététique des sportifs, auquel devra veiller le nouveau DDSHN. Tout comme celui des activités des médecins et personnels paramédicaux mis à la disposition des fédérations sportives, ainsi que la préparation mentale et psychologique des sportifs, qui devraient constituer des priorités.

La lutte contre le dopage dans le sport, la documentation et la diffusion dans les techniques modernes de médecine de sport, ainsi que la contribution au renforcement des capacités des acteurs de la médecine sportive sont d’autres chantiers du nouveau promu. « Vous devez également mettre un accent particulier, en rapport avec la direction des normes, et du suivi des organisations sportives, et la division des affaires juridiques, un accent sur l’élaboration des textes d’application de la loi du 11 juillet 2018 dans le domaine en relation avec le sport de haut niveau », a instruit le ministre des Sports.

Les promus

Conseillers techniques
Conseiller technique n°1 : Eric Wiydorla Binfon
Conseiller technique n°2 : Eloi Cyrille Tollo
Inspection générale des services
Inspecteur des services n°1 : Emery Ngana Enguene
Inspecteur des services n°2 : Collinette Biamou Bakomou
Inspection de pédagogie
Inspecteur de pédagogie : Bernard Dieudonné Mbarga
Administration centrale
Direction du développement de sport de haut niveau
Directeur : Alain Bruno Mankollo Nyaka
Division des études, de la planification et de la coopération
Chef de division : Alvine Noëlle Hortense Medouane

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page