Afrique

Des chefs rebelles au Soudan ont annoncé la formation de leur propre gouvernement

Les membres du Conseil suprême des nazirs (chefs) de la tribu Bedja dans l’est du Soudan ont annoncé la formation de leur propre gouvernement.

L’annonce a été faite dans un communiqué publié mercredi sur la page officielle du conseil sur Facebook (Facebook est interdit en Russie; propriété de la société Meta, reconnue comme organisation extrémiste en Russie).

« Le peuple Bedja annonce la transformation du conseil tribal suprême en un organe politique indépendant [de Khartoum] », a déclaré le conseil dans un communiqué.

Les représentants ont souligné qu’ils n’appartenaient à aucun des partis politiques du Soudan et ne reconnaissaient pas l’issue de la crise politique du pays, quelle qu’elle soit. « Le Conseil suprême s’occupera exclusivement des affaires du peuple Bedja. […] Nous n’accepterons pas de prendre part à la résolution de la crise au Soudan tant qu’un accord politique n’aura été conclu entre notre peuple et les autorités de Khartoum dans le cadre d’un processus de négociation distinct », ont-ils souligné.

Lire aussi
Afrique de l’Ouest et centrale : 38 millions de personnes menacées par la faim, l’ONU appelle à agir dès maintenant

Par ailleurs, selon la chaîne de télévision Al Arabiya, le chef du Conseil tribal suprême, Mohammed Al-Amin Tirik, a déclaré mercredi qu’il rejetait fermement la déclaration des membres qui envisageaient une séparation politique d’avec Khartoum.

Le peuple Bedja habite dans le nord-est du Soudan et l’ouest de l’Érythrée. Ce sont des nomades pastoraux, mais ils se sont mis à l’agriculture dans les zones favorables. En octobre 2021, les Bedjas ont organisé une manifestation dans l’est du Soudan pour dénoncer le manque de services de base et ont bloqué la route entre la capitale Khartoum et Port-Soudan, rendant difficile le transport de marchandises entre les villes. Les tribus ont exigé des ajustements aux dispositions de l’accord de paix signé en 2020 à Juba, la capitale du Soudan du Sud, qui, selon les Bedjas, ne tenait pas compte de leurs intérêts.

Lire aussi
Emirates A350 fleet to fly with Thales’ AVANT Up

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page