Crise anglophone : Tension persistante dans le Nord-Ouest – 237online.com
Société

Crise anglophone : Tension persistante dans le Nord-Ouest

Des victimes au cours de nouvelles attaques enregistrées ce week-end dans plusieurs villes de cette région.

Au moins 25 maisons ont été passées au feu au village Bamukumbit, arrondissement de Balikumbat, dans le Ngoketunjia, région du Nord- Ouest, dans la nuit du samedi 2 mars 2019.

Des hommes armés, arborant des tenues militaires mais dont on ignore leur origine, seraient à l’origine de l’opération, qui heureusement n’a entraîné aucune perte en vie humaine. Néanmoins, on enregistre au moins cinq blessés, dont un grave, parmi les villageois qui fuyaient l’attaque. Après un échange sporadique de coups de feu, au moins une centaine de villageois de Bamunkulbit s’est réfugiée dans les montagnes environnantes et les contrées à l’entour, et n’ont eu que leurs yeux pour pleurer les flammes qui embrasaient leurs maisons. Le marché des vivres d’Atokop, a été attaqué et les produits en vente emportés par les assaillants.

1xbet AFF

La situation n’est guère reluisante pour les fonctionnaires en service dans la région. Beaucoup se sont mis à l’abri en zone francophone et ceux qui résistent subissent les assauts des miliciens d’Ambazonie. Jusqu’à hier soir, Henry Awah Muna, le délégué régional de l’Environnement, de la protection de la nature et du développement durable, enlevé dimanche en compagnie de son épouse, dans des circonstances encore élucidées, était toujours introuvable. Comme on n’a jamais retrouvé les traces de l’ex sous- préfet de Batibo ou encore du Délégué régional enlevé des Affaires sociales.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer