Société

Crise anglophone : l’épiscopat de l’église Catholique Romain monte au créneau

Elle demande au Gouvernement de se joindre à la mission de médiation Suisse, en vue de trouver une solution de paix durable dans le NOSO.

C’est en effet sous l’égide du Pape que les évêques du monde entier, manifestement attristés et préoccupés par les derniers évènements ayant secoué les deux Régions anglophone du Cameroun ces derniers jours, ont saisi le Chef de l’Etat camerounais à travers une correspondance datant du 17 février 2020, dans laquelle ils demandent au gouvernement camerounais de saisir la main tendue de la mission de médiation Suisse, en vue de trouver une solution de paix durable dans le NOSO.

La note ecclésiastique soussignée par plus d’une dizaine de têtes couronnées de l’église Catholique Romaine (évêques archevêques et cardinaux), le tout ratifiée par Pape François en personne, précise dès l’entame le principe d’impartialité de leur requête. La seule motivation qui sous-tendrait l’initiative de l’épiscopat catholique, si l’on s’en tient à cette note, est la souffrance des populations civils, la stabilité et la prospérité du Cameroun. C’est pourquoi dans cette lettre, ils ont tenu à rappeler que les atrocités de la crise anglophone ont provoqué plus 656 000 déplacés de guerre anglophone ; plus de 800 000 enfants déscolarisés ; au moins 50 000 réfugiés au Nigéria ; 500 villages détruits ; et plus de 2000 mort…

Lire aussi
Cameroun- Coronavirus : Le bilan passe de 27 à 40 cas contaminés

Le clergé catholique croit dure comme fer qu’Il n’y aura pas de victoire militaire dans un camp comme dans l’autre. Pour eux, la solution au problème anglophone n’aura d’issue favorable que dans un processus de médiation incluant les groupes armés séparatiste et les leaders de la société civil camerounaise. Si dans ce processus de dialogue les différentes parties se respectent mutuellement, il est certain qu’une solution pourra en sortir
Les évêques, les archevêques, et cardinaux, tout en félicitant les efforts consentis par le Gouvernement camerounais, notamment le Grand Dialogue National, déplore le fait qu’il n’a pas stopper la violence. C’est pour cette raison que les hommes de Dieu en disant que : « nous pensons que la proposition de la médiation Suisse est à même d’apporter une solution à la crise anglophone… Nous espérons que toutes les parties intéressées se joindront à ce rendez-vous du dialogue et feront preuve de coopération de pragmatisme et de réalisme pour assurer un succès à cette négociation ».

Lire aussi
Voici pourquoi de plus en plus d’homme meurt sur la femme

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer