InternationalSociété

Coronavirus : Voici la potion magique qui éradique la maladie

Un vieux docteur chinois vient de découvrir une solution au traitement du coronavirus.

Pas besoin de prendre des notes au sujet du traitement de coronavirus découvert par un vieux médecin. Il est aussi simple que bonjour ! la bonne nouvelle c’est que le coronavirus peut être guéri par un bol d’eau d’ail fraîchement bouilli. Aussi simple que ça ! de nombreux patients sont entrain de témoigner de l’efficacité de cette méthode.

En claire, il suffit d’ajouter à huit gousses d’ail hacher, sept tasses d’eau, puis porté cette composition à l’ébullition pendant quelques minutes. Dès lors il ne vous reste plus qu’à boire la décoction. Selon certains témoignages beaucoup de chinois atteint par cette maladie ont échappé à la mort grâce à cette méthode simple.

L’épidémie du coronavirus apparu en Chine dans la région de Wuhan, fait de nombreuses victimes aux seins de la population. À ce jour on comptabilise près de dix milles contaminés et plus de 100 milles personne en observation. Quant aux nombres de décès suite à cette forme de grippe, dont l’un des symptômes est la fièvre, nul ne peut au jour d’aujourd’hui vous donner un chiffre exact. Le gouvernement chinois dont on connaît bien l’hermétisme légendaire, se garde bien de donner un chiffre exact. Mais personne n’est dupe ! la maladie prend de l’ampleur. C’est d’ailleurs pourquoi presque tous les pays ont déjà pris des dispositions pour que cette maladie qui s’exporte déjà ne prenne pas de l’envergure.

Lire aussi
Diplomatie : Pour l'ONU, la crise anglophone au Cameroun est terminé

On espère que cette découverte aussi simple qu’efficace permettra de ramener le calme et la sérénité en Chine et dans le monde, qui du fait de cette maladie était dans une panique généralisée.

Tags
Afficher plus

5 commentaires

    1. Vous faites sûrement partie de ceux qui ont des profits avec cette maladie. Il est connu depuis la nuit des temps que l’oignon et l’ail peuvent guérir des graves infections, ça à fait ses preuves pendant la crise de la peste en Europe, mais, ça coûterait rien que les industries pharmaceutiques payeront pour ne pas que ça se sache. Des gens comme vous bien sûr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer