Economie

Chocolaterie : Une nouvelle unité de production au Cameroun

Avant la fin de l’année 2021, les producteurs locaux de cacao pourront expérimenter une nouvelle fluctuation des prix, ceci avec le projet de mise en place, d’une unité de transformation locale du cacao, la Chocolaterie «Cocoa Valley ».

Maitre-chocolatier installé en France, le Camerounais Serge Ngassa entend donc produire le chocolat localement, car dit-il, « le terroir est exceptionnel ». Sa seule unité de production jusque-là était basée dans le département de la Haute-Savoie. Elle produit à base des fèves d’origine camerounaise, du chocolat et d’autres produits chocolatés dignes des tables étoilées. Il écoule son chocolat en Europe dans des pays comme la Suisse, la France et la Belgique. Serge Ngassa a exposé son savoir-faire au cours d’une audience que lui a accordée le 1er février dernier, dans la salle des conférences du ministère du Commerce, le ministre Luc Magloire Mbarga Atangana. C’était en présence des responsables des principales structures faitières de la filière cacao (l’ONCC et le CICC notamment).

Répondant à l’interpellation du chef de l’Etat Paul Biya relative à la politique d’imports-substitution et d’irradiation de la sous-région et du marché continental par des produits locaux, le chocolatier entend implanter dès le mois de juin 2021, une nouvelle unité de transformation en produits finis et semi-finis. C’est dans l’optique de la Stratégie Nationale de développement 2020-2030 (SND-30), contenue dans le plan de travail annuel des projets d’investissement du ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat).

Lire aussi
Cameroun - forêt : Le programme à impact de gestion durable sur les rails

Serge Ngassa le promoteur satisfait de la promesse de l’accompagnement des pouvoirs publics, rappelle que le cacao camerounais a un caractère exquis, exceptionnel, et brille par une diversité gustative unique au monde. Il se propose d’apporter son savoir-faire, former les jeunes et mettre en exergue le caractère exceptionnel de cette fève. Le Cocoa Valley c’est selon son promoteur, plus de 25 tablettes qui meublent déjà les tables étoilées d’Europe (France, Belgique, et de la Suisse. D’où la satisfaction de Ndoping Michael le Dg de l’Office national du cacao et du café (Oncc). D’où cette précision d’Omer Gaetien Malledy le secrétaire exécutif du Conseil interprofessionnel du cacao et du café (CICC) « le cacao d’Excellence nous a permis d’arriver au même niveau qu’en République Dominicaine.

Lire aussi
Sérieux malaise au Port de Douala : le GICAM, à la suite l’UCAM demande l’annulation des redevances illégales instituées par la RTC

Il peut être rassuré d’avoir du très bon cacao, des volumes conséquents, notre objectif est d’inverser la tendance selon laquelle c’est l’Afrique, c’est mauvais, on va l’inverser ». Ce qui passera par le soutien du Fonds du développement des filières cacao et café(Fodeecc) dont la structure était représentée par son administrateur Samuel Donatien Nengue.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page