Economie

Chantier de la pénétrante Est de Douala : les travaux à l’arrêt depuis des mois

Magil, l’entreprise adjudicataire accuse la lenteur de la mise à disposition des fonds par l’Etat du Cameroun.

Les chantiers routiers de la pénétrante Est de la ville de Douala, en vue de CHAN 2021 et de la CAN 2022, sont presque à l’arrêt depuis plusieurs mois. Comme il est connu de tous, c’est le Cameroun qui va abriter ses deux grandes compétitions africaines de football. Après s’être vu retirer l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations 2019, le pays a fait le nécessaire pour pouvoir accueillir l’édition 2021, mais la pandémie de Covid-19 a finalement conduit au report de la compétition à 2022. Si dans l’ensemble se report a permis au pays de faire avancer les travaux, quelques couacs subsistent encore, notamment à Douala où les travaux de la pénétrante-Est piétine.

L’entreprise Canadienne Magil qui s’est vue confier en seconde main ce marché, après la réhabilitation du Stade de la Réunification de Douala, n’apprécie pas la lenteur au niveau de la mise à disposition des fonds par l’Etat du Cameroun. Une lenteur qui pourrait aussi impacter sur les délais de livraison du chantier du Complexe sportif d’Olembe réattribué aussi récemment à la même entreprise. Afin de régler le problème, l’entreprise Magil a sollicité le lobbying du Haut-Commissaire du Canada au Cameroun, Richard Bale.

Lire aussi
Cameroun - Concurrence : Nexttel va lancer son Mobile Money

Ce dernier a été reçu à ce propos en audience hier par le Ministre de l’Economie, de la Panification et de l’Aménagement du Territoire, Alamine Ousmane Mey. « Durant ces six derniers mois, nous avons soutenus le Cameroun dans la lutte contre la pandémie avec certains projets au niveau national. On a discuté des chantiers de la compagnie Magil qui a travaillé à la rénovation du stade de la Réunification à Douala, et maintenant travaille à Yaoundé pour le stade d’Olembe et aussi sur le trajet qui s’appelle pénétrante Est à Douala » a déclaré le diplomate à la fin de sa rencontre avec Alamine Ousmane Mey.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page