Société

Canada : Un camerounais poignarde à mort son ex-femme devant leurs enfants

C’est une histoire d’amour qui a viré au drame. Gisèle Betondi, 29 ans, a été arrachée à la vie hier par son ex-mari âgé de 50 ans.

Pourtant, ce dernier il y’à quelques années, convolait en juste noces avec son épouse. Les témoignages de la famille de la défunte font état d’un Homme qui était très doux envers leur fille avant son arrivée et pendant son séjour au Cameroun. Il était très attentionné et très amoureux. Bref le Romantisme crépitait à tous coins de maison et a tout regard.

Après le Mariage, les deux tourtereaux s’envolent pour le Canada, pays d’accueil du mari pour y s’installer. Et c’est donc là que le calvaire de la jeune épouse va commencer. À la moindre incartade, bastonnade ! Moindre contradiction dans une petite discussion, l’homme a déjà bondi sur sa femme comme un lion enragé. Malgré cela le couple conçoit trois enfants. Après avoir supporté de subir le Martyre auprès de celui qu’elle croyait avoir trouvé le bonheur, alors qu’elle passait à côté de la mort durant un combat de boxe à la Nganou, la Femme va décider de quitter la maison familiale avec ses enfants et demander le divorce. Après avoir obtenu le divorce et la garde des enfants, la pauvre mère va se jeter dans les petits boulots pour élever ses enfants.

Lire aussi
Ramadan à Foumban : Vers un apaisement politique dans le Noun?
Gisèle Betondi
Gisèle Betondi et son ex mari

Chemin faisant, ce qu’elle ne savait pas, c’est que son bourreau d’ex-mari orchestrait savamment un coup machiavélique pour en découdre définitivement avec elle. Hier, ce dernier va donc lui rendre une embuscade. Alors qu’elle mettait les enfants dans la voiture, il va faire irruption et asséner 5 coups de poignard à son ex-femme devant les regards impuissants de leurs enfants âgés respectivement de 03, 02ans et de 02 mois avant de s’enfuir. La Jeune Gisèle va séance tenante se vider de son sang, et perdre la vie devant ses progénitures. Son ex-mari sera rattrapé plus tard par les forces de l’ordre où il médite désormais son sort.

Lire aussi
Cameroun : Un gang de malfrats démantelé à Batouri

La Famille de la défunte est inconsolable

Bruno Badiang

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page