Sport

Can de Volleyball dames : Les lionnes championnes d’Afrique dans la douleur

Le sélectionneur des Lionnes a décrié la situation au cours d’une interview après le sacre, ce 19 septembre 2021 à Kigali, la capitale rwandaise.

C’est la fête et l’euphorie au sein de la famille du volleyball camerounais depuis dimanche dernier. Et pour cause, le troisième sacre consécutif des Lionnes Indomptables à l’issue du Championnat d’Afrique des Nations de volleyball dames Rwanda 2021. Et dans la tanière, ces Lionnes, bien qu’en joie, ruminent encore les conditions de préparation de cette compétition dans lesquelles elles ont été. Les primes de stages, d’entraînement et de matches impayées sont comme le caillou dans la chaussure de l’équipe, les empêchant de jouir pleinement de leur sacre. Le sélectionneur de la Team, Jean-René Akono, l’a fait savoir au cours d’une interview ce 19 septembre 2021, alors qu’il venait de soulever le trophée au Kigali Arena. « En parlant de l’équipe, le stage de préparation a été le plus difficile depuis que je suis à la sélection nationale du Cameroun. Il y a eu des moments où on n’avait même pas de l’eau aux entraînements. Les filles ne se sont jamais plaintes depuis des années qu’on travaille ensemble », a déclaré le sélectionneur. Comme aux trois éditions précédentes, il a opté pour le jeu d’abord et de voir la question des primes après. « Elles travaillent, parce qu’on leur dit de le faire et qu’on verra après », a-t-il indiqué, avant de tirer la sonnette d’alarme : « Je voudrais qu’on comprenne qu’être sportif, c’est un métier, parce qu’il y a énormément de sacrifices. J’aimerais qu’on respecte juste un peu le fait qu’on ait choisi de faire du sport notre métier et qu’on vive de ça. Jusqu’à présent, on n’a même pas eu les primes olympiques qu’on a souvent eues lorsqu’on est en stage. Les filles se sont fixées l’objectif de réaliser le triplé et l’ont fait », a fulminé Jean-Réné Akono.

L’on se souvient qu’en 2019, les Lionnes ont perçu une prime de 10 millions de FCfa chacune, et une prime spéciale du chef de l’Etat de 204 millions FCfa pour toute l’équipe, après leur deuxième titre de Championnes d’Afrique remporté en Egypte ; avec une décoration de chevalier de l’Ordre de la Valeur par le Premier ministre Chief Dr Dion Ngute. Mais, il faut préciser que nos championnes avaient d’abord boudé la prime de 10 millions FCfa chacune avant celle du chef de l’Etat. Déjà en 2017, alors qu’elles venaient de se hisser pour la première fois et à domicile, comme championnes continentales, le gouvernement camerounais leur fit alors la part belle. Chacune d’elle bénéficiait alors d’une prime de 17 millions de FCfa. Les Lionnes du volleyball espèrent une fois de plus, un meilleur traitement, mais surtout une réception au palais de l’Unité par le chef de l’Etat, qui ne leur a pas encore fait cet honneur, malgré l’enchaînement des titres continentaux.

De Dasse Bony (Stagiaire)

Please follow and like us:
8k
fb-share-icon13589
251k
Pin Share20
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Twitter251k
Facebook14k
RSS15k
Follow by Email8k