Sport

Can Cameroun 2021 : L’hôtel de ville de Yaoundé en communion avec les Eléphants

Les habitants de la capitale et des étrangers se sont retrouvés dans cette Fan zone pour savourer le match Côte d’Ivoire-Algérie hier.

Une centaine de tables et des chaises disposées, des Camerounais et étrangers assis devant l’écran géant installé à l’esplanade de l’hôtel de ville de Yaoundé devenu “village de la Can” depuis le 9 janvier dernier, le match qui oppose la Côte d’Ivoire et l’Algérie suit son cours. Nous sommes à quelques minutes disputées et un tir manqué de Gradel annonce déjà les couleurs de la soirée. La plupart de Yaoundéens et étrangers présents dans cette fan zone arborent un maillot de couleur orange, gage de soutien aux Eléphants. Certains d’entre eux s’amusent d’ailleurs à donner des pronostics de cette rencontre. « Le score final sera de 1-0 en faveur de l’Algérie. Ils sont quand même les tenants du titre et doivent le défendre », lance Hermione Tchidie. A peine a-t- elle terminé que les filets des Fennecs ont tremblé. Franck Kessié venait d’inscrire le premier but de la partie, à la 23e minute de jeu. Il s’en est suivi une euphorie à l’hôtel de ville. Applaudissements, pas de danses esquissés, les supporters ont clairement affiché leur soutien aux Éléphants de la Côte d’Ivoire. « Ces Algériens doivent rentrer. Ils nous ont trop saboté depuis le début de cette Can », lance Patrick. « Effectivement. Pour cette compétition, ils n’ont pas le niveau », renchérit Hervé, son voisin de table.

Les jubilations ont été plus intenses lorsque, après un coup franc de Serge Aurier à la 40e minute, Ibrahim Sangaré a à nouveau mis les algériens en difficulté. Et ce n’était pas tout. Au retour des vestiaires à la 54e minute, c’était au tour de Nicolas Pepe qui, grâce à une frappe enroulée, inscrivait le troisième but de la rencontre. Tournées de bières, poulet et poisson braisés offerts témoignent de la joie des supporters face à cette victoire évidente de la Côte d’Ivoire. Le sacré de la soirée a été le penalty raté de Mahrez. D’ailleurs, même le but de Bendebka à la 74e minute qui a réduit le score à 3-1, n’a pas suffi à inquiéter les supporters ivoiriens. « Le match tire à sa fin. Ce but vient leur honte », affirme Elvis, d’un ton moqueur.

La Côte d’Ivoire qualifiée pour les 8e de finale, les supporters de l’enceinte de l’hôtel de ville de Yaoundé ont, d’un ton commun, barri avec les Éléphants.

Murielle Tchoutat / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page