Société

Cameroun – Transport Urbain : Les prix de déplacements en mototaxis flambent

Les coûts tarifaires ont subi une certaine hausse à l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations, dans la ville de Yaoundé.

C’est à quelques mètres du stade Olembe, aux alentours de l’axe Messassi, avant le dispensaire qu’on aperçoit ces mototaxis à la quête de leur clientèle ce 17 janvier 2022. C’est la jungle, tout le monde veut se rendre au stade le plus vite possible. Quittant de Mobil Omnisports au Stade Olembé, Bernard opte pour la moto malgré le coût élevé en cette période de Can. « J’évite les embouteillages. Avec la moto, ça va plus vite. Je serai à l’heure au match. C’est vrai que c’est un peu cher, quittant de Mobil pour ici, 2000Fcfa ce n’est pas évident », explique Bernard, comptable.

De jour comme de nuit, cette Can Total Energies 2021, est devenue une occasion pour les mototaxis de s’enrichir. « Tout dépend des circonstances, on n’élève pas les prix pour rien. Lorsqu’il y a aucun évènement, les prix restent intacts », déclare Salomon Ndongo, conducteur de moto. Tout est désormais à leur merci, les populations impatientes sont obligées de céder à leur chantage. Un trajet normal de 100Fcfa, revient à 300Fcfa voire même 400Fcfa. « A chaque fois qu’il y a un match comme celui-ci (Cameroun Vs Cap-Vert), je pointe toujours. Vous voulez qu’on fasse comment ? C’est de ça qu’on vit aussi », ajoute-t-il. Actuellement tout se joue sur la distance et, à partir des poches du client. Pour être déposé à bon port, il va falloir saigner. « On n’a pas le choix, c’est cher mais, c’est plus rapide. Lorsqu’on barre la route là, ils nous évitent de vivre un calvaire en marchant. Ils faufilent dans les quartiers et nous déposent à domicile. Sans eux, c’est qu’on meurt », confie Viviane Etoa, infimière. Toutefois, certains sont quelquefois contraints d’emprunter la moto, parce qu’ils font trop de surchages, ce qui entraîne la plupart des fois des accidents. Pour cela, les moyens palliatifs comme les cars, leur permettent d’éviter tout risque et de faire plus d’économies, estime un usager.

Roseline Ewombe Eboa / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page