Sport

Can 2021 – Déconcentration : Onana joue avec les nerfs des Camerounais

Le gardien de buts des Lions Indomptables s’amuse pendant les matchs et demande de s’habituer à ses bourdes répétées.

Trois matches et trois buts encaissés, voilà les statistiques du gardien titulaire des Lions Indomptables du Cameroun, lors du premier tour de sa Can. L’ancien pensionnaire de la Fondation Samuel Eto’o (Fundesport) ne semble pas se rappeler le sérieux de ses prédécesseurs à ce poste, alors que plusieurs personnes tentent de le classer dans la lignée des grands gardiens de buts qu’a connu le pays de Roger Milla. De Thomas Nkono à Fabrice Ondoa, de Joseph Antoine Bell à William Andem, les gardiens de buts du Cameroun ont souvent été le point fort de l’équipe, ou tout au moins, ont montré plus de sérieux en qualité de dernier rempart. Après neuf mois de suspension pour dopage, André Onana est revenu et a été rapidement choisi pour occuper le poste de numéro 1 dans les buts des Lions Indomptables, lors du match du 16 novembre 2021 en match éliminatoire de la Coupe du Monde Qatar 2022 face à la Côte d’Ivoire. C’est encore sans condition qu’il a été choisi comme numéro un parmi les quatre gardiens de buts de la sélection camerounaise lors de cette Can. Seulement, plusieurs éléments de sa prestation laissent entrevoir qu’il est en pleine déconcentration pendant les matchs. Au-delà des buts qu’il encaisse à chaque rencontre : « c’est le football, un gardien doit encaisser s’il y a erreur dans sa défense », nous a avoué Clément Assimba, entraîneur des gardiens de buts, mais « il est encore à Milan où il est allé signer son contrat, et il faut qu’on lui parle pour le ramener au Cameroun où se joue la Can », nous a ajouté Miracle, l’entraîneur des gardiens des Lions A’. Il est à préciser que le gardien camerounais a bénéficié d’une permission pendant le stage pour aller signer un contrat de cinq ans avec l’Inter de Milan qui débutera en juillet 2022.

Après un but encaissé lors du premier match d’ouverture face au Burkina Faso, les Lions ne doivent leur exploit qu’à deux pénalties de Vincent Aboubakar pour une victoire étriquée qui a intrigué plus d’un supporter. Le gardien Camerounais doit encore s’incliner face à l’Ethiopie, avant de voir ses coéquipiers se révolter et filer quatre buts à l’adversaire. Alors que le Cameroun mène (4-1) et qu’on joue la 86ème minute, André Onana se donne le plaisir de prendre un carton jaune pour perte de temps, et de rire à pleines dents dans l’action d’après : « On ne rigole pas à ce poste, il a besoin d’une cure psychologique » ajoute Clément Assimba. Après une mauvaise lecture de jeu qui offre l’un des plus beaux buts au Cap Vert lors du 3ème match des Lions, André Onana s’est encore permis une bourde communicationnelle en zone mixte : « Si mon style dérange, les Camerounais doivent s’habituer. Quand on demande de jouer sur l’homme, si Moukoudi (Harold, ndlr) lâche son vis-à-vis, ça paye cash ». Des propos tendancieux, qui laissent à croire que les trois gardiens de buts sur le banc de touche Devis Epassi, Simon Omossola et Efala Konguep n’ont pas le niveau pour jouer, et que malgré ses bourdes, il sera toujours titularisé et ce sont des Camerounais qui doivent s’habituer à son style. André Onana a aussi tenté d’alerter par de longues balles ses coéquipiers placés à plus de 50 mètres, ignorant les sorties de balles en balles courtes qui sont plus efficaces : « si vous faites la remarque, il essaye de faire un jeu aux pieds, ce qui n’est pas mauvais, surtout qu’il sait jouer de ses deux pieds, mais chacune de ses relances n’a pas été efficace. Son plaisir à lui doit passer avant celui des Camerounais, et il semble être trop sûr de lui », a conclu Assimba Miracle. Alors qu’on aborde la phase éliminatoire de la compétition, cette lecture froide d’un aîné semble être bienvenue, pour emmener le portier camerounais à plus de concentration.

David Eyenguè

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page