CAN 2019 : Samuel Eto’o lynché sur la toile après l’élimination des Lions indomptables - 237online.com
Sport

CAN 2019 : Samuel Eto’o lynché sur la toile après l’élimination des Lions indomptables

C’est à l’issue d’un scénario totalement fou que le Nigeria a eu raison du Cameroun le 6 juillet 2019 au stade Alexandrie en Égypte (3-2).

Cette rencontre comptant pour la qualification en ¼ de finales s’est jouée sous le regard impuissant de Samuel Eto’o, meilleur buteur de l’histoire de l’équipe nationale du Cameroun.

Si les choix techniques du coach Seedorf n’ont pas été du gout des fans des Lions indomptables, le match, lui a tenu toutes ses promesses avec des retournements de situation à la pelle.

Sans un Karl Toko Ekambi ou encore un Zambo Anguissa, laissés sur le banc, le Cameroun a trébuché à son entame. Plus acerbes, les Nigérians ont ouvert le score par Ighalo, dont le tir a été détourné dans son propre but par le défenseur Yaya Banana (19e).

Déterminés, les Lions indomptables se sont très vite réveillés en fin de première période. Coup sur coup, Bahoken, à la réception d’un centre de Bassogog (41e), et Njie, lancé de la tête par ce même Bahoken (44e), ont fait céder la pâle défense des Super Eagles. Le Cameroun prend l’avance (2-1)

Du retour des vestiaires, l’on a eu affaire à un match tout nouveau. La défense camerounaise, soumise aux multiples excitations des Super Eagles, a finalement faibli. Sur une remise de la poitrine de Musa, Ighalo, à la limite du hors-jeu, a égalisé avec une reprise à bout portant (64e).

Puis, dès le coup d’envoi ou presque, le double buteur a lancé à merveille Iwobi, qui a trompé Onana de près (66e).

Sonnée par ces deux buts en deux minutes, l’équipe de Clarence Seedorf n’a pas réussi à s’en remettre. Sans un grand Onana, le tenant du titre aurait même pu encaisser un quatrième but dans cette partie. Le Nigeria se qualifie donc pour les quarts de finale, où il affrontera l’Afrique du Sud.

Mais seulement depuis l’élimination du Cameroun, les fans des Lions indomptables pointent un doigt accusateur sur la légende Samuel Eto’o qui s’est montré trop rapproché de Clarence Seedorf. Selon eux, Eto’o serait le responsable principal qui arrive à l’équipe nationale du Cameroun.

Le Cameroun sort au stade des huitièmes de finale après une victoire et deux matchs nuls en phase de groupes. Une grosse déception pour les quintuples champions d’Afrique.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer