Cameroun : Une poubelle envahissante à Ngousso

Ngousso, quartier de Yaoundé

Elle occupe presqu’une partie de la chaussée au lieu-dit « Carrefour hôtel le paradis ». Cette situation fait suite aux travaux routiers sur ce tronçon de la ville de Yaoundé.

C’est un tas d’ordures envahissant le long de la route qui nous accueille au lieu-dit « carrefour hôtel le paradis » au quartier Ngousso à Yaoundé ce 04 janvier 2022. Le bac à ordures déverse son contenu. Nous apprendrons que la situation s’est améliorée. Quelques jours plutôt, un coté de la chaussée était envahi par les immondices. « Les ordures atteignaient le rond-point. Les voitures venant dans les deux sens utilisaient le même côté de la route. Les ordures ont certes été ramassées mais la position du bac en elle-même pose problème », explique Odile, usager. Ce mauvais état de la poubelle préoccupe les riverains.

Depuis le lancement des travaux du tronçon routier allant du carrefour de l’Hôtel le paradis à la Mosquée Ngousso datant depuis six mois environ, les usagers appelés à appelés à emprunter ce tronçon vivent un vrai casse-tête. La grève du personnel de la société d’Hygiène et Salubrité du Cameroun(Hysacam) au mois d’octobre 2021 n’a pas arrangé les choses. Depuis lors, cet endroit est devenu un lieu d’insalubrité. « Ce bac à ordures nous gêne à cause des odeurs qu’il dégage et sa position sur le trottoir. Si vous avez bien remarqué, il bloque la circulation, obligeant ainsi les automobilistes à emprunter d’autres chemins, à rouler parfois à contre-sens. Ce qui cause de nombreux accidents », explique Junior Ntamag, étudiant. On entend que des cris et des plaintes des usagers de cet axe routier. « La communauté urbaine doit venir faire son travail. On en a marre», ajoute Junior Ntamag.

Pour les habitants du quartier Ngousso, la situation de ce bac à ordures est de plus en plus embarrassante. « La situation va de mal en pire. Les mouches sont devenues nos amies. Je n’arrive plus à vendre comme avant. Les clients préfèrent aller ailleurs à cause de ces mauvaises odeurs. Ce qui diminue mes recettes », nous confie Blaise, commerçant. Contrairement à Blaise, il y en a qui ne trouvent aucun mal à subir un pareil sort. « C’est pour une bonne cause. Ce bac à ordures a été déplacé au carrefour, pour permettre que les travaux de cette route puissent être effectués », estime Marguerite Viviane, coiffeuse.

Roseline Ewombe Eboa / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *