Société

Cameroun: Un père abuse de sa fille jusqu’à ce que mort s’en suive à Bafoussam

D’après le commissaire de police Michel Platini Nkaké, le sieur Honoré Ngansop va être déféré ce 16 octobre 2020.

Il est accusé d’avoir mis fins aux jours de sa fille Marie Yvonne Ndashi (14 ans), élève en classe de 5 è au Lycée de Toungang. Les faits se déroulent dans la nuit du 12 au 13 octobre dernier, lorsque la fille est retrouvée morte. Observant quelques traces de sang sur son lit, certains riverains ont tôt fait d’accuser le père d’avoir violé sa fille jusqu’à ce que mort s’en suive. Sauvé de la justice populaire par les forces de maintien de l’ordre, Honoré Ngansop sera conduit à la Division régionale de la police judiciaire de l’Ouest. Dans ses déclarations, le père qui justifie les traces de sang par les menstruations de sa fille reconnait l’avoir corrigée.

Lire aussi
Coronavirus: Mauvaise passe pour les prostituées de Kribi

Le motif évoqué est le vol. Ce dernier dit avoir obtenu l’information de ses autres enfants qui clamaient avoir vu leur sœur avec une somme de 20
000 F le premier jour, et un montant de 200 F le second. Malgré la bastonnade reçue, la victime s’est contentée de clamer son innocence. Le père dit avoir par la suite laissé sa fille aller se mettre au lit. La mort de la jeune Marie Yvonne Ndashi, serait due à des raisons inexplicables ou mystiques, se défend le père. Dans son rapport d’autopsie, le Dr Théophile Ninkam révèle avoir constaté sur le corps de la jeune fille, de multiples traces de sévices corporels et sexuels. L’enquête suit son cours.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page