Cameroun: Trois navires suspects arraisonnés

A l’occasion de patrouilles effectuées dans le cadre de manœuvres américano-camerounaises.
Deux patrouilleurs camerounais, « La Sanaga » et « Le Ntem », plus un navire américain, le « USNS Spearhead », ont patrouillé le long de la côte camerounaise, de la pointe de Campo, dans le sud, au fleuve Akwayafe, du 24 février au 11 mars. 237online.com A bord de ces navires, des militaires américains et camerounais, ainsi que des experts du ministère en charge des pêches et des industries animales (Minepia) et de celui des Finances – représenté par la douane. Cette opération a permis d’arraisonner deux navires, qui utilisaient des filets non conformes, déroutés vers le port de Douala, et un caboteur ayant à son bord neuf clandestins vers Limbe – au quai de Bota. Les navires suspects interceptés ont payé chacun cinq millions de francs d’amende. Les neuf clandestins, eux, ont été remis à la police locale, pour enquêtes. La patrouille dans les eaux camerounaises a aussi été l’occasion pour les experts des ministères susmentionnés de découvrir quelles sont les infractions en mer. 237online.com Pour l’un des commandants de l’opération Amlep, Jean Blondel Ngbwa, commandant du groupe engagé en mission, l’opération avec les Américains a été bénéfique. La méthode employée par ceux-ci en matière de renseignement est jugée efficace. Les appareils utilisés par les Américains à bord des navires permettent de détecter les engins flottants à plusieurs kilomètres et de mettre la main dessus. Pour un premier test, ça été une réussite, a précisé le commandant Ngbwa.

MOM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *