Cameroun-Scandale : le sort de Gaëlle Enganamouit

Enganamouit

La footballeuse est l’objet de toutes les attentions depuis que des images intimes ont dévoilé sa partenaire et son orientation sexuelle. Les commentaires vont bon train sur son avenir.

Les images du 5 novembre dernier étaient saisissantes et suffisamment explicites pour confirmer que la lionne indomptable Gaëlle Enganamouit se livre à l’homosexualité. Il n’en fallait pas plus pour que la toile s’enflamme et que des piques s’enchaînent à son endroit. « Vicieuse », « garce », « maudite », « lesbienne », la liste des commentaires est inestimable. La sextape de l’athlète fait l’objet de nombreuses interrogations. D’aucuns se demandent pourquoi aucune décision n’a été prise jusqu’à ce stade par les autorités compétentes en invoquant l’affaire Shakiro, celle du Journaliste Martin Camus Mimb (toujours en détention) entre autres. Gaëlle Enganamouit est effectivement condamnable pour homosexualité selon le code pénal camerounais.

L’article 3 Art. 347-1 de ce texte dispose qu’« est punie d’un emprisonnement de six (06) mois à cinq (05) ans et d’une amende de vingt mille (20 000) à deux cent mille (200 000) francs, toute personne qui a des rapports sexuels avec une personne de son sexe. » lit 237online.com. Le consentement des deux dames dans la prise de la vidéo étant apparent, elles encourent cependant une poursuite pour atteinte à la pudeur pour avoir exposé ce moment d’intimité d’une rare audace. Il nous revient que cette vidéo où on voit l’ancienne capitaine des lionnes indomptables s’embrasser avec une jeune femme aurait été diffusée après un différend entre les deux. Fait banal, la séquence est publiée 48 heures après la démission de Gaëlle Enganamouit de son poste de Team Manager des lionnes indomptables. Comme une crise ne vient jamais seule, la mère de la footballeuse a fait une chute en apprenant les pratiques sexuelles de sa fille. Elle est actuellement internée dans une formation hospitalière de Yaoundé.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *