Economie

Cameroun – Port de Kribi: Déjà 1000 escales en 2 ans d’activité

Pour le top management de cette infrastructure portuaire, cette performance démontre sur l’attractivité sans cesse croissante de la plateforme de Kribi, le dynamisme de l’ensemble des acteurs de sa communauté et la garantie de la confiance des opérateurs qui comptent dans le domaine du transport maritime international.

C’est une performance à saluer. Le 18 novembre dernier, le Port en Eau profonde de Kribi (PAK) Maersk Copenhagen accueillait Singapore, un navire-porte-conteneurs de 250 m de long, comme 1000ème escale commerciale. Une performance qui, pour le top management de cette infrastructure portuaire, démontre sur l’attractivité sans cesse croissante de la plateforme de Kribi, le dynamisme de l’ensemble des acteurs de sa communauté et la garantie de la confiance des opérateurs qui comptent dans le domaine du transport maritime international. Et, les responsables du PAK, se veulent optimistes pour ses performances futures. « Nous sommes partis de 1, puis 10, 100, 500 pour arriver aujourd’hui au chiffre 1000. La symbolique coule de source. C’est en tout cas un réel motif de satisfaction pour le Port Autonome de Kribi. Ça montre que progressivement, le trafic monte en puissance au port de Kribi. Nos usagers sont par ailleurs satisfaits de la qualité de services rendus sur notre place portuaire, ce qui devrait faire la fierté de tout le Cameroun. »

Surtout que, « les installations sont encore très limitées », a précisé Patrice Melom, le directeur général du PAK. Allusion faite notamment au linéaire de quai ; moins de 700 mètres seulement. Avant d’ajouter que « si en moins de trois ans d’exploitation, on parvient quand même à enregistrer 1000 navires dans cet environnement hyper concurrentiel, c’est dire que le potentiel est indéniable. Les prévisions restent prometteuses, ce qui a d’ailleurs motivé les travaux d’extension en cours, pour avoir 7000 mètres de linéaire de quai en plus, une meilleure capacité de stockage et des équipements supplémentaires ». Même optimisme pour, Steve Abanda, directeur général adjoint de Smit-Lamnalco Kribi, la société néerlandaise à laquelle le gouvernement camerounais a confié, en avril 2015, le contrat de concession des services de remorquage et de lamanage dans cette infrastructure portuaire, qui estime qu’ « aujourd’hui avec la 1000e escale, nous sommes sûrs que le trafic va continuer à grimper, surtout avec la réactivation de la ligne ASAF et l’ouverture de nouvelles ». Et d’ajouter qu’ « au niveau de nos opérations, je puis dire que l’année 2020 est en train de s’achever sur une très bonne note parce que le trafic est présent. Les navires ont continué à aller et venir, en respectant les mesures de protection édictées. Ce qui n’a constitué qu’un impact mineur pour le secteur maritime. En conséquence, cette année sera meilleure que la précédente, tant en termes de trafic que de bénéfices ».

Lire aussi
HUAWEI ICT RECRUITMENT : 13 étudiants en début de stage professionnel chez HUAWEI Cameroun

Ce dernier indique d’ailleurs qu’ « il y a un trafic intense qui est à venir. Et qui parle trafic fait allusion à la rentabilité, à la prospérité. Il faut avouer qu’au moment du démarrage des opérations commerciales à Kribi, le trafic était assez faible. Ce qui ne correspondait pas aux prévisions qui nous ont été présentées lors de la signature de la concession. Heureusement qu’au fil du temps, il y a eu une nette amélioration et aujourd’hui avec la 1000ème escale, nous sommes sûrs que le trafic va continuer à grimper, surtout avec la réactivation de la ligne ASAF et l’ouverture de
nouvelles ».

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page