CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Actualité

Cameroun – Paul Biya nomme André Mama Fouda PCA du CHRACERCH

André Mama Fouda n’est plus au chômage. L’ancien ministre camerounais de la Santé publique, a été nommé ce mercredi 27 mai 2020, président du conseil d’administration ( PCA ) du Centre de recherche en chirurgie endoscopique et reproduction humaine ( CHRACERCH ).

C’est la substance d’un décret du président de la République Paul Biya, rendu public, par la radio gouvernementale du Cameroun, la Crtv.

Léger allègement de cumul de fonctions pour Séraphin Magloire Fouda le ministre, secrétaire général des services du Premier ministre. Ce dernier est président de conseil d’administration de plusieurs sociétés publiques et parapubliques, dont le CHRACERCH qui vient de lui être enlevé, au profit d’un de ses homonymes et frères du département du Mfoundi ( Yaoundé).

Lire aussi
Cameroun : Des nouveaux bébés au CHRACERH

André Mama Fouda avait longtemps été ministre de la Santé publique : 11 ans. Une très importante administration à la tête de laquelle il a trôné du 07 septembre 2007, au 04 janvier 2019, remplacé par le “jeune’ Manaouda Malachie. Des observateurs avertis pensent que le poste de PCA du CHRACERCH, va à André Mama Fouda, comme un gant. L’ingénieur polytechnicien a été ministre de la Santé publique, 11 ans sans interruption.

Le Cracerh est un établissement public administratif de type particulier. Il est opérationnel depuis 2015, soit quatre ans après sa création par Paul Biya le chef de l’État. Le Prof. Jean Marie Kasia est l’administrateur général du CHRACERCH.

Lire aussi
Cameroun : Des nouveaux bébés au CHRACERH

Sans doute qu’avec la nomination d’André Mama Fouda comme nouveau PCA de cet établissement, suivra une dynamique et impulsion nouvelle. Le nouveau PCA étant plus disponible, et n’accusant aucun cumul de fonctions comme le ministre Séraphin Magloire Fouda son prédécesseur.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer