Société

Cameroun – Ngaoundéré : 7 jours pour se faire vacciner contre le Covid 19

C’est le délai donné par le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie au personnel de l’hôpital régional de Ngaoundéré.

C’est d’un ton ferme et menaçant que Manaouda Malachie, le ministre de la Santé publique a donné sept jours au personnel médical de l’hôpital régional de Ngaoundéré pour se faire vacciner contre le covid 19. C’était en marge de sa visite de travail dans la région de l’Adamaoua. Lors de la rencontre avec le personnel de santé de cette formation sanitaire, Manaouda Malachie n’a pas été tendre avec ses collaborateurs. Selon lui, il est inconcevable que sur près de 400 personnes travaillant dans cet hôpital, seules 72 personnes se soient faites vacciner à date. « Je ne veux pas savoir pourquoi vous n’êtes pas encore vaccinés. Nous sommes le 21 juillet 2021. Vous avez sept jours pour le faire. La semaine prochaine, le délégué de la santé et le directeur de l’hôpital régional me feront le point. Il est inadmissible que des chefs de services ne soient pas encore vaccinés. Méritent-ils d’être chefs de service », s’est interrogé Manaouda Malachie.

D’après ses explications, depuis le 11 avril 2021 le président de la République a insisté sur la protection du personnel médical. « Il s’agit de votre protection. Vous êtes les soldats de la santé. Nous avons une nouvelle vague qui arrive. Vous serez au premier plan. D’où l’urgence et l’importance de vous faire vacciner. Je suis déjà vacciné. Suis-je mort ? », a insisté le ministre de la Santé publique. Le gouverneur de la région de l’Adamaoua a renchéri : « la difficulté avec la campagne de vaccination est le manque de sérieux du personnel de santé travaillant dans les zones urbaines. Je ne souhaite pas que vous alliez intoxiquer ceux des zones rurales qui adhèrent à cette opération », a ajouté Kildadi Taguiéké Boukar.
Faisant le tour du propriétaire, Manaouda Malachie s’est dit stupéfait de l’état de délabrement de l’hôpital régional de Ngaoundéré. « Dans l’urgence, nous allons doter l’hôpital d’une table numérique à la salle d’opération chirurgicale, des couveuses à la pédiatrie et bien d’autres matériels médicaux vont être mis à la disposition de l’hôpital dès la semaine prochaine », a-t-il annoncé. Le Minsanté a également informé de la construction d’une morgue à l’hôpital régional de Ngaoundéré. Sur le chantier du centre d’hémodialyse de Ngaoundéré, Manaouda Malachie a instruit la fin des travaux pour le mois de novembre 2021. «Le nouveau prestataire nous a fait savoir que les appareils sont déjà commandés et arriveront dans les prochains jours ici à Ngaoundéré », a-t-il conclu.

97% de taux de réalisation

La visite du chantier du centre hospitalier régional de Ngaoundéré a été la première étape de cette tournée du ministre de la Santé publique dans la région de l’Adamaoua. Manaouda Malachie est venu s’enquérir de l’état d’avancement des travaux lancés en 2017. « Le délai contractuel était de 18 mois. Nous sommes à près de 5 ans. Il faut que les travaux s’achèvent avant le 31 août comme convenu. Nous n’accepterons pas encore une nouvelle date. Les populations sont impatientes et le gouvernement aussi. Je dois déjà annoncer au Premier ministre d’être là en novembre pour l’inauguration » insiste-t-il.

Prenant la parole, Bobbo Saliou, le maire de la ville a fustigé la qualité de finition des travaux de cette formation sanitaire. « En voyant certains ratés dans la finition, j’ose croire que l’entreprise ne va pas démolir pour reconstruire. Le président de la République nous a gratifiés de cette infrastructure et nous voulons qu’elle reflète son nom : Hôpital de référence », a-t-il déclaré. Manaouda Malachie s’est aussi rendu au centre régional de prise en charge des malades du Covid 19 à Ngaoundéré. Les travaux sont entièrement achevés, les équipements installés. Il a instruit la rétrocession à l’hôpital régional de Ngaoundéré.

Adolarc Lamissia

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page