Société

Cameroun – Massacre de Ngarbuh: Analyse du rapport d’enquête du Gouvernement

Les apparences sont trompeuses : le communiqué du secrétaire général de la présidence ne dit pas exactement ce que les zélote et associés veulent faire croire: il faut éviter l’ amalgame sophistique.

1- Le communiqué n’approuve pas les chiffres présentes par les organisations des droits de l’homme toujours silencieuses sur les exactions et crimes des ambazoniens à propos des morts de ngarbuh.

2- Le communiqué ne dit pas que les militaires et gendarmes accompagnés par des auto-defenses ont tué de manière délibérée et volontaire les civils non-combattants(femmes et enfants) présents dans ce camp retranché et base logistique des sécessionnistes ambazoniens.

3- le communiqué reconnaît contrairement aux dires des ongs des droits de l’homme ,de leurs relais médiatiques et de toute la sphère pro- sécessionniste ,que les lieux constituaient bel et bien un camp armé et une base logistique de ngarbuh.

Lire aussi
Mindef : L’État assure effectivement la paix au Cameroun

4- le communiqué dément que des consignes ont été données pour massacrer des civils innocents à ngarbuh.

5- le communiqué dit que les militaires seront sanctionnés parce que paniqués d’avoir créé involontairement des victimes non combattantes ,ils ont créé des incendies pour dissimuler ce drame et ont fait des rapports biaisés à ce sujet.

6- Ces militaires et gendarmes sont sanctionnés parce qu’ils ont associé des civils des groupes d’auto-defense dans une opération militaire.

7- le rapport met même en cause la volonté de certaines Ongs d’essayer d’instrumentaliser de tels incidents au lieu de se limiter à évoquer de telles situations. On Voit qu’en dehors du point sur la participation des miliciens d’auto-defense à une opération militaire,ce communiqué ne dit pas ce que les soutiens honteux du terrorisme ambazonien veulent lui faire dire!

Lire aussi
Cameroun: Manifestation des commerçants à la mairie de Douala

Contrairement à l’ amalgame,qu’ils veulent créer le communiqué ne dit pas qu’il y a une action délibérée de massacre de civils en dehors d’une zone de combat.

Voila La vérité que cette coalition malveillante qui se tait devant tous les crimes commis par les terroristes ambazoniens , tente de dissimuler.

Je Répète qu’ils ne peuvent donner de leçons de morale à personne car ils se taisent systématiquement devant les crimes des voyous sécessionnistes dont ils approuvent les crimes et soutiennent la cause anti-nationale !

Pr. Mathias Eric Owona Nguini

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page