Cameroun – Marche pacifique : Six militants du Mrc libérés

Marche du 22 septembre à Douala

Ils étaient en détention provisoire à a prison centrale de Kondengui depuis le 30 septembre 2020.

Joel Albert Bias, juge d’instruction au tribunal militaire de Yaoundé a ordonné le 9 décembre 2021 la libération de six militants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc). Ces jeunes gens regagnent leur domicile après avoir passé plus d’un an de détention dans le cadre des marches pacifiques organisées en septembre 2020 par le parti de Maurice Kamto. Selon les informations données par un avocat, les six militants n’ont pas été jugés pendant leur séjour en détention. « Ces militants sont restés otages pendant plus d’un an en prison. Ils ont été relaxés sans savoir ce qu’on leur reproche. C’est regrettable de constater que dans notre pays on peut arrêter les gens et décidé de les relaxer quand on veut », déplore un avocat.

Les six jeunes hommes étaient parmi les 48 militants interpellés la veille du 22 septembre au domicile de Maurice Kamto à Yaoundé. Ils étaient partis au domicile du président du Mrc pour protester contre la présence des policiers et gendarmes déployés devant le domicile de Maurice Kamto. Le but de ce déploiement sécuritaire avait pour objectif d’empêcher au président du Mrc de prendre part à la grande marche qu’il avait annoncée pour exiger la fin de la guerre dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et dénoncer l’organisation des élections régionales de décembre 2020. Après leur arrestation le 21 septembre 2020, ces jeunes ont été détenus au commissariat central N°1 de Yaoundé.

Le Mrc continue d’éxiger la libération de plus de 100 militants toujours en prison dans le cadre des marches pacifiques. La libération des six militants est intervenue 48h après la condamnation par le tribunal militaire de Douala de plusieurs autres militants du parti à des peines allant de trois à cinq ans d’emprisonnement ferme.

P.N. / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *