Cameroun – Loisirs : Comment se divertissent les couples

couples africains divertissement

Entre moments de jeux avec les enfants, cinéma ou balades, ils trouvent plusieurs moyens de se faire plaisir.

Ludo et cartes posés sur la table à manger, c’est le rituel dans la famille Tcheutchoua. Tous les samedis, Luc et Amandine, parents de trois enfants, s’attellent à leur moment de détente préféré de la semaine. Nous sommes au quartier Messassi à Yaoundé. Luc et Amandine, ainsi que leur fille Espérance âgée de 15 ans et leur fils Junior âgé de 22 ans, s’adonnent à une partie de cartes et de ludo. « Tous les samedis soir dès 19h, nous nous retrouvons autour de la salle à manger avec les enfants pour jouer aux cartes et au ludo», confie Luc, expert-comptable. Le couple, marié depuis une vingtaine d’années, perpétue ce rituel qu’ils ont depuis leurs années estudiantines. « Ma femme et moi avons commencé ce mode de vie durant nos années à l’université. Pour conserver l’harmonie familiale et les moments de partage avec nos enfants, nous avons pensé qu’il est nécessaire de se retrouver ainsi une fois par semaine».

Fous rires, anecdotes, coups bas et autres, sont au rendez-vous lors des parties de jeux de la famille Tcheutchoua. Parents contre enfants, les défis ne manquent pas. « C’est souvent l’occasion pour nous d’obtenir des faveurs qu’en temps normal, nos parents nous auraient refusé. Par exemple, ma sœur et moi leur avons demandé de nous acheter la dernière console si jamais ils perdaient 3 fois de suite au jeu de cartes. Si c’est nous qui perdons, nous serons privés de sorties pendant un mois», explique Junior. Au cours d’une partie de ludo, Amandine profite d’une erreur de la part de son mari pour raconter une anecdote. « Une fois pendant que nous étions étudiants, on jouait contre des amis et la mise était un plat de nourriture à offrir. Luc avait perdu et devait nous acheter à chacun un plat d’Okok. Je me souviens qu’il n’avait pas d’argent sur lui et que par compassion nous avons tous contribué pour s’offrir à manger », dit-elle. Selon les parents de cette famille, ces moments ensemble servent à consolider les liens et à rester soudés. « C’est un peu comme une thérapie. Si nous sommes en désaccord ou avons un quelconque problème, ces moments sont parfaits pour vider nos sacs», ajoute Luc.

S’éloigner pour mieux se retrouver

Oscarine Eboa, vêtements entre les mains, tente désespérément d’habiller son fils de 4 ans, qui déambule partout dans la maison. Il est 10h et elle est en retard au rendez-vous donné à ses parents qui vivent à l’autre bout de la ville. « Je dois le déposer chez mes parents à Odza avant d’aller retrouver mon mari à son lieu de service », lance-t-elle. En effet, la jeune dame a prévu une sortie avec son époux, question de se retrouver tête-à-tête pendant un week-end. Elle poursuit: « Nous avons des programmes assez chargés. Moi travaillant dans une Ong et lui cadre d’entreprise, nous ne nous voyons pas très souvent. Comme toutes les fois où je suis en congé, nous organisons une sortie à deux pour se remémorer nos souvenirs d’antan». La jeune femme a prévu une escapade au Sud du pays, dans un endroit calme et reposant. « Lorsque je suis dans la ville, nous allons en balade, au cinéma et à la piscine tout le temps avec l’enfant. Pour cette fois, je veux faire les choses autrement », affirme Oscarine Eboa. Pour le couple Zolo’o, divertissement en couple rythme avec télévision et canapé. « Mon mari et moi sommes très casaniers. Pour nous une bonne soirée de divertissement se passe devant la tv avec entre les mains des verres de vin ou de whisky, et des amuse-gueules. Avant notre mariage, nous aimions les sorties nocturnes. Mais aujourd’hui, ce n’est pas évident de le faire, surtout que nous avons des enfants en bas âge», confie Florette Zolo’o. Frédéric, son mari, estime qu’à un certain moment, il est préférable voire indispensable pour un couple de rester près de leurs enfants. « Le fait de passer la soirée à la maison et devant le téléviseur nous rapproche de nos enfants. Nous privilégions des films de famille ou des dessins animés, question de les faire participer à nos soirées. Quoique généralement, ils s’endorment avant la fin du film», dit-il tout souriant.

La chambre, le meilleur endroit de divertissement

Dieudonné et Nicole, un couple de sexagénaires, rigolent lorsque nous parlons de divertissement entre les couples. « Ce sont les jeunes qui sont venus avec cette tendance. A notre époque, ça n’existait pas, sauf si c’était pour bien sûr aller à la plantation», révèle Dieudonné, en tapotant sa femme. Selon eux, les meilleurs moments se passent dans la chambre, loin des regards indiscrets et des enfants. « Nous sommes d’une époque très pudique. Même se tenir la main devant les gens était très mal perçu. Alors, nos moments de divertissement se passent dans notre cocon, qu’est notre chambre», continue Nicole.

Murielle Tchoutat / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *