Economie

Cameroun : Les prix des matériaux ont légèrement baissé à Bertoua

Les prix des matériaux de construction ont connu une augmentation exponentielle depuis le déclenchement de la pandémie relative au corona virus, paralysant ainsi tous les chantiers. Mais depuis quelques jours, ces prix connaissent une légère baisse.

Les prix des matériaux de construction connaissent une baisse depuis quelques semaines dans la ville de Bertoua en particulier et dans la région de l’Est en général. Depuis le déclenchement de la pandémie relative au corona virus, il est difficile pour les populations riveraines de la région de l’Est d’engager un chantier de construction car les prix des matériaux ont connu une hausse exponentielle : « Les chantiers dans leurs généralités sont au ralenti juste parce que les prix des matériaux ont augmenté faussant ainsi tous les devis », soutient Georges Malagal, un entrepreneur. Mais depuis quelques semaines les prix sont sur une pente descendante : « Les choses commencent déjà à changer, car au début de la crise sanitaire, les matériaux avaient subitement pris de l’envol. Par exemple le fer de 8 qui coûtait 2700 FCFA et qui est le plus consommé a connu trois augmentations. Il en est de même pour les tôles, le ciment, la peinture etc.…», indique Jean Mbantcha, un technicien en bâtiment.

Face à cette flambée des prix des matériaux de construction, les autorités en charge de la régulation des prix sur le marché se sont mises à l’œuvre afin de ramener la température à la normale : « Un désordre s’est installé dans le secteur de la quincaillerie depuis le début de la crise sanitaire relative au corona virus, mais nous avons déployé nos équipes sur le terrain pour traquer les commerçants qui ne respectent pas les prix homologués », indique Marcelin Ngah Nomo , chef service régional du contrôle des prix et de la norme , à la délégation régionale du commerce de l’Est à Bertoua. Ce déploiement des soldats de lutte contre la flambée illicite des prix des matériaux de construction sur le terrain produit des effets escomptés par les consommateurs : « les agents de la délégation du commerce n’ont pas baissé les bras, ils essayent de quadriller le terrain. C’est vrai que les prix ne sont pas encore revenus à la normale mais il y a quand même une amélioration », se réjouit Georges Malagal. Le technicien affirme par la suite : « le fer de 8 qui coûtait 2700 FCFA a connu trois augmentations depuis le début de la pandémie, et au aujourd’hui, avec les actions de la délégation régionale du commerce, les prix commencent à baisser de nouveau. Le fer de 8 se vend aujourd’hui à 2900fcfa, ce n’est pas encore le prix normal mais avec un peu d’effort des autorités en charge de la réglementation du commerce, nous pensons que les prix des matériaux vont retrouver la température normale ».

Charles Mahop

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page