Société

Cameroun: Les populations de Bafoussam contre les ordures ménagères

Ces immondices issues sont au quotidien brûlées par les habitants de capitaine régionale de l’Ouest aux différents points d’entassement.

l n’y a pas un seul endroit dans la ville de Bafoussam où les Imontagnes de déchets ménagers ne sont aperçues. Au lieu « Tpo », sur une bretelle en construction, une décharge indescriptible surplombe l’espace. La situation est la même dans plusieurs autres points de la ville. Au quartier Kamkop à moins de 2km, on note la présence d’au moins sept points de décharges de déchets.
Au lieu-dit « marché mission catholique », les vendeurs partagent leur journée avec la fumée qui s’élève des ordures. Ici, la particularité est que les ordures portent sont déposés dans un bac en plastique. Ce bac n’a pas manqué de subir l’effet des flammes. Ici, les vendeurs pensent avoir l’unique solution pouvant contribuer à diminuer ces immondices qui ne cessent de grandir du jour au lendemain. Au lieu-dit « Cco », ce mardi 8 janvier 2019 autour de 14H21, une habitante de quartier accompagnée de sa famille menu de pelles s’attèle à regrouper les ordures qui obstruent son entrée. « J’ai saisi Hysacam à travers son numéro vert afin de me plaindre de cette situation. Il y a plus de deux mois qu’il ne passe plus ici. Il est désormais difficile d’accéder à mon domicile. J’étais obligé de regrouper les ordures et d’y mettre le feu. C’est la solution que nous avons actuellement puisque la prolifération des déchets n’inquiètent plus personne », s’indigne Solange Kenne habitante du quartier Kamkop. A quelques pas de là, Alain Subang, un autre habitant de ce quartier menu de son cache nez, d’une pelle écure le caniveau bloque par le débordement des ordures devant son domicile laissant ainsi coulé une eau noire. Il dit partager sa journée avec les odeurs nauséabondes, les souris, les mouches et les moustiques. « Je respire un air impur depuis des mois. Les eaux usées sont bloquées ici par les ordures. Après ce nettoyage, je vais me sentir un peu à l’aise le temps de cette journée. Demain, on retrouvera la situation intacte car les populations vident les poubelles désormais la nuit », regrette-t-il.

Au service d’hygiène et d’assainissement de la communauté urbaine de Bafoussam même si la matrone des lieux n’a pas voulu se prononcer sur le sujet, de sources non officielles, on apprendra que le problème de finances serait à l’origine de l’absence d’Hysacam sur le terrain depuis des mois. Cette situation semble fonder lorsqu’un agent Hysacam rencontré au lieudit « palais de justice » nous confiera qu’ « il y a une crise financière à Hysacam depuis des mois ». En attendant la reprise effective des activités sur le terrain, les populations ne cessent de mettre le feu sur les ordures entassées à divers endroits dans la ville. Une situation susceptible de générer de graves problèmes sur le plan environnemental et sur le plan sanitaire si rien n’est fait de si peu par les autorités locales.

Commenter avec facebook

Source
Aurélien Kanoua
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer