Economie

Cameroun : Les maires de Bertoua à l’école de la gestion

Les magistrats municipaux de la région de l’Est s’approprient le nouveau code de décentralisation pour une meilleure administration de leur Commune.

Ils ont pris part à une session de formation y relative de 3 jours dans la capitale régionale initiée par le ministère de la décentralisation et du développement local.

Les notions de cadre juridique applicables aux collectivités territoriales décentralisées(Ctd) de leur régime financier et aux autres compétences transférées aux communes étaient au menu des 3 jours d’échanges. La rencontre visait à mettre tous les maires de la région de l’Est en droite ligne de la route du développement local qui prend corps à travers le pays. Dans la région de l’Est, le transfert des compétences aux collectivités territoriales décentralisées porte des fruits sur le terrain à travers par exemple la construction des infrastructures de base. Et les populations s’avouent cette décentralisation. Les élus locaux de la région saluent les efforts déployés par le président de la République pour une réussite totale du processus de décentralisation. Faute d’outils nécessaires en termes de bonne gestion des collectivités territoriales décentralisées. Les 33 Communes de la région de l’Est tiennent à tirer partie de leurs multiples richesses naturelles pour impulser leur développement local.

Pour se donner tous les moyens d’inverser la tendance, les maires de la région du soleil levant rentrent à l’école de l’appropriation des contours du nouveau code de décentralisation. « Si on n’a pas un organigramme qui permet au maire titulaire de savoir quel est son rôle et que chaqu’adjoint sache exactement quel est son rôle et qu’il soit capable de répondre des missions qui sont siennes. La décentralisation restera comme un simple slogan », pense Delphine Nanga, premier Adjoint au maire de Nguelmendouga. Et à Hervé Simomori II De Biken,maire de Gari Gombo d’ajouter : « cela est l’occasion pour nous de poser un certain nombre de préoccupations et éviter d’entrer en conflit avec l’autorité administrative et nos populations ».

A travers cette formation, le ministère de la Décentralisation et du Développement local vient aussi mettre à la portée des Ctd de l’Est les bonnes pratiques en matière de gestion de diverses ressources matérielles et humaines. Il faut bien avoir des armes, pour bien capaciter les élus locaux pour qu’ils soient en même de tenir la dragée haute. «Il y a tellement de principes qui sont là, tout le temps on dit l’autonomie, c’est quoi la finance locale, la coopération décentralisée, comment est-ce qu’on gère les ressources humaines de Ctd, voilà pourquoi nous sommes venus ici à Bertoua pour les mettre aussi dans le bain », laisse entendre Ernest Tiogo, directeur des ressources humaines des Ctd, au ministère de la Décentralisation et du Développement local. Et pour conclure, le maire, Jean Marie Dimbele Sodea de la ville de Bertoua, dit : « c’est une gestion axée sur les résultats, nous devons comprendre que maintenant ça ne sera plus une navigation à vue, aujourd’hui les maires doivent effectivement travailler ».

Charles Mahop / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page