Société

Cameroun : Le soutien des Usa pour lutter contre l’onchocercose

Une campagne de distribution de masse du Mectizan a eu lieu le 6 septembre 2022 dans le village Minkama 3 situé dans le district de santé d’Obala.

Trois postes sont installés devant la grande cour qui accueille les personnalités ce 6 septembre 2022 au village Minkama 3, localité située dans l’arrondissement d’Obala, région du Centre. Une règle graduée permettant aux agents de santé communautaire de prendre la taille, des comprimés de Mectizan sont placés devant chaque poste. Ce décor a été mis en place dans le cadre de la grande campagne de distribution de masse du Mectizan aux populations de cette localité, dans le cadre de la lutte contre l’onchocercose. Il faut être âgé de cinq ans au moins pour bénéficier gratuitement de quelques comprimés de Mectizan. «Le nombre de comprimés remis à chaque personne dépend de sa taille. Chaque personne qui reçoit les comprimés est obligée de se priver de la consommation de l’alcool pendant 48 heures au moins. La prochaine dose sera administrée l’année prochaine à la même période », affirme un agent de santé communautaire.

Lire aussi
Cameroun - Carnet noir : Mort de Yadourou Yabana, sous-préfet de Ngaoui du Covid-19

Pour apprécier la qualité de la campagne de lutte contre l’onchocercose, son excellence Christopher Lamora, ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun s’est rendu à Minkama 3 pour prendre part à la distribution de masse du Mectizan. Une forte délégation composée du Préfet de la Lékié, du Sous-préfet de l’arrondissement d’Obala, du Maire de la Commune d’Obala, du Délégué régional de la Santé Publique pour le Centre et du Directeur National de l’Ong Helen Keller international prennent part à cette cérémonie. Dans le cadre de cette campagne, le diplomate américain est venu toucher du doigt l’impact du soutien du peuple américain relativement à la lutte contre les maladies tropicales négligées (Mtn). L’objectif de cette campagne est de traiter au moins 80% de la population totale de Minkama 3. La campagne s’est déroulée dans le cadre du programme Act To End Ntds | West financé par l’Agence américaine pour le Développement international (Usaid), géré au niveau mondial par FHI360 et mise en œuvre au Cameroun par Helen Keller International.

L’onchocercose ou cécité des rivières, fait partie des 18 maladies tropicales négligées recensées au Cameroun. Il s’agit d’une maladie parasitaire causée par un ver appelé onchocerca volvulus. La campagne de distribution de masse du Mectizan contre l’onchocercose met en lumière le programme d’assistance technique et financière de l’Ong Helen Keller international auprès du ministère de la Santé publique dans le cadre de la lutte contre les maladies tropicales négligées. Ce programme bénéficie du financement du gouvernement américain depuis plus de cinq ans. Cette initiative s’ajoute à plusieurs autres programmes de l’Ong Helen Keller international au Cameroun. Grâce à d’autres financements du gouvernement américain, Helen Keller international conduit le projet des bons alimentaires qui a permis de toucher environ 90 mille ménages avec un paquet d’interventions de lutte contre la malnutrition dans la région de l’Extrême Nord.

Lire aussi
Cameroun : Jean Jacques Ze limogé de VISION 4

Le projet Food for Education a également permis d’améliorer la fréquentation scolaire des enfants de moins de dix ans dans la région du Nord. Le programme de supplémentation en vitamine A financé par les fonds privés américains, permet de toucher environ 2,3 millions d’enfants de moins de cinq ans chaque année, les évitant ainsi les pathologies comme la cécité. Le programme Act | West à travers lequel plus de 9 millions de personnes sont traitées contre l’onchocercose et près de 16 millions de Camerounais ont reçu les médicaments contre la filariose lymphatique. Au Cameroun tous les 197 districts de santé sont endémiques à au moins une des maladies tropicales négligées recensées.

Lire aussi
Cameroun - Éducation : Nouvelles menaces de grève à l’horizon

Prince Nguimbous / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page