Sport

Cameroun : Le ministre des sports, Mouelle Kombi, informe la FIFA de la vacance à la tête de la Fecafoot

C’est le feuilleton de tous les rebondissements digne de la série à succès hollywoodienne 24h Chrono de Kiffer Sutherland. Entre le ministère des Sports et la FECAFOOT, l’expression : « A la guerre comme à la guerre » prend tout son sens et Narcisse Kombi Mouelle, le ministre des Sports vient de le démontrer.

En effet, il y a quelques jours, l’influent président de la FECAFOOT Samuel Eto’o élu en décembre 2021 était condamné en Espagne à vingt deux mois d’emprisonnement ferme pour fraude fiscale. Un cas qui n’est d’ailleurs pas isolé d’autant plus que des stars à l’instar de Leonel Messi ont été également condamnés dans ce cadre.

Blue Solutions

Cependant l’affaire tombe mal pour Samuel Eto’o qui n’a pas que des amis et c’est peu dire. C’est ainsi que s’appuyant sur les textes de la FECAFOOT, le ministre des Sports, Narcisse Kombi Mouelle, a adressé en fin de mois de juin 2022, soit quelques jours après la condamnation de Samuel Eto’o, une lettre à la FIFA où il indique que selon les textes de la FECAFOOT, il y a vacance de pouvoir à la tête de la Federation.

En agrégé de droit, Narcisse Kombi Mouelle s’appuie sur l’Article 46 portant sur les Conditions particulières d’éligibilité du Président de la FECAFOOT qui stipule que: « Peut être candidat à la présidence de la FECAFOOT, tout camerounais des deux sexes âgé au moins de vingt-un (21) ans et au plus de soixante-dix (70) ans révolus et remplissant les conditions générales d’éligibilité prévues dans les statuts ».

Or, à l’article 36 portant justement sur les conditions générales d’éligibilité, il est indiqué : « c) n’avoir pas été condamné à une peine définitive privative de liberté
sans sursis supérieure à trois (03) mois ; d) n’avoir pas été condamné à une peine définitive privative de liberté assortie de sursis simple ou avec probation supérieure à six (06) mois ».

Or Samuel Eto’o a une condamnation de plus de six mois. L’on aurait pu rétorquer à Kombi Mouelle que la condamnation est intervenue après l’élection de Samuel. L’agrégé en droit souligne à la FIFA que L’article 47 des statuts de la FECAFOOT dispose que : « Le poste de Président sera considéré comme vacant en cas de décès, de démission, d’exclusion, ou si ledit président se retrouve en situation d’incompatibilité ou d’inéligibilité en cours de mandat »

Pour Narcisse Kombi Mouelle qui est également professeur de droit, sur la base des textes de la FECAFOOT, il y a vacance de pouvoir.

« Faux » conteste un proche de Samuel Eto’o membre du comité exécutif de la FECAFOOT qui souligne par ailleurs qu’il s’agit « d’une interprétation erronée et partiale des textes par les adversaires de Samuel qui veulent l’empêcher de rénover le football camerounais ».

La tension est donc vive entre les deux camps. Afin d’éviter d’être accusé d’ingérence dans les affaires d’une fédération sportive, Narcissique Kombi Mouelle adoptant la stratégie du poncepilatisme demande à Gianni Infantino, ami de Samuel Eto’o, si la FIFA et le gouvernement Camerounais partagent la même interprétation des statuts de la FECAFOOT.

BORIS BERTOLT / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page