CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
5436
Actifs
3265
Guéris
1996
Décès
175
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 26 mai 2020
Politique

Cameroun: le maire sortant de Garoua 1er, Mohammadou Kaou nie disposer de plusieurs actes de naissance

Exclu de la liste Rdpc de la commune de Garoua 1er, le maire sortant poursuit son camarade du parti pour divulgation de fausse information.

La publication des listes des candidats des partis en compétition lors des prochaines législatives et municipales dans la région du Nord, et particulièrement dans la Bénoué était très attendu le lundi 9 décembre 2019. Les événements qui ont suivi la confection des listes notamment pour les municipales dans la Bénoué, avec les dénonciations de certains militants du Rdpc de leurs camarades qui possèdent des doubles actes de naissance ont suscités beaucoup d’intérêt autour des listes des municipales dans la Bénoué et notamment à Garoua 1er et Garoua 2ème. «Nous étions impatient de voir le contenu des listes que Elecam devait publier à Garoua 1er et Garoua 2ème où nous avons des récriminadats. Il nous est revenu d’ailleurs que le Rdpc a réussi l’exploit de faire modifier ses listes en faisant extraire de celles-ci , les noms des candidats sur qui des soupçons d’inéligibilité pesaient, ceci en complicité avec les personnels d’Elecam et en violation totale de la loi électoral. Je pense même que le refus de rendre public la listes des candidats investit par les partis politique procède du fait que ce dans plusieurs autres circonscriptions et donc on essaye deretarder au maximum la publication des noms des candidats.

Sauf que cela nous pose également un grand préjudice au plan judiciaire, stratégique et économique. Nous sommes en tout cas à l’affut et nous restons sur nos gardes», explique un candidat de l’Undp au poste de conseiller municipal dans la commune de Garoua 1er. Dans la section Rdpc de Bénoué centre 1 par contre, les conflits nés des dernières investitures viennent de connaitre un nouveau rebondissement. Exclu de la liste du Rdpc à la suite d’une dénonciation d’un de ses camarades qui avait signalé qu’il possédait plusieurs actes de naissance, le maire Rdpc sortant de la commune de Garoua 1er, Mohammadou Kaou, qui nie toujours les faits, vient de porter l’affaire devant la justice.

Lire aussi
Cameroun - Commune de Diang: Alain Wilfried MENGANAS maintien son poste

Le 2 décembre dernier, un procès verbal d’interpellation extra judiciaire a été servi par voie d’huissier à un certain Hayatou Souleymanou. Dans ledit document, on découvre qu’il est reproché à ce dernier d’avoir en premier, informé Aboubakari Hamidou et Ibrahima Maidadi, tous des militants du Rdpc à Garoua, que le maire sortant possède trois actes de naissance portant sa filiation. «Que cette nouvelle a valu la disqualification du requérant sur la liste des conseillers municipaux de la mairie de l’arrondissement de Garoua 1er pour le compte du Rdpc, que cette situation outrageante et non justifiée cause unénorme préjudice au requérant …» Peut-on lire dans la requête d’huissier portée à Hayatou Souleymanou. La même requête somme ce dernier d’apporter des réponses à cinq questions. «De qui a-t-il reçu l’information selon laquelle le requérant est en possession de trois actes de naissance portant sa filiation ? A-t-il vu de ses propres yeux les differents actes de naissance dont la paternité est attribuée au requérant ? Si oui qui les détenait ? Dans quel intérêt a-t-il propagé cette nuisante information ?Sait-il que la diffusion de cette information a empêché le requérant de voir son nom figurer sur la liste des candidats Rdpc de la commune d’arrondissement de Garoua 1er d’où il est le maire sortant ?»

Dans sa réponse, Hayatou Souleymanou, qui était membre de la commission des investitures selon ses déclarations, souligne qu’il a appris cette information pour la première fois dans des discussions à la station-service “Total Bonjour” sis au centre-ville de Garoua et que les gens en parlaient dans les réseaux sociaux. C’est alors qu’il a pris l’initiative de contacter Aboubakari Hamidou, conseiller municipal Rdpc de la commune de Garoua 1er, afin que celui-ci attire l’attention dumaire Mohammadou Kaou au sujet de l’information qui circulait, non seulement dans la ville,mais surtout dans les rangs du Rdpc. S’il indique que partager une amitié commune avec Mohammadou Kaou et Aboubakari Hamidou, il poursuit sa déclaration en avouant n’avoir jamais vu lesdits actes de naissance en question et donc ne pas savoir qui pourrait en être le détenteur desdites pièces. Mais il poursuit sa défense en soulignant qu’il a informé celui-ci, proche du maire,demande à ce dernier de se mettre sur ses gardes face à une éventuelle dénonciation de ses détracteurs qui ne se cachaient plus. «Je faisais partie des membres de la commission lors des investitures municipales, nous avons vérifié son dossier (Mohammadou Kaou, Ndlr). A notre niveau, il ne présentait aucune anomalie. Nous l’avons transmis à l’instance supérieur. Je ne sais pas pourquoi il a été disqualifié. Je n’ai pas vu les motifs», conclut Hayatou Souleymanou.

Lire aussi
Joshua Osih: « Le contentieux postélectoral est une farce»

Le 25 novembre 2019, alors que les mandataires du Rdpc s’apprêtaient à déposer les listes des candidats aux municipales dans les communes de la Bénoué, le nom de Mohammadou Kaou a été retiré de la liste de la commune de Garoua 1er. Selon nos informations, les responsables régionaux en charge de la supervision des investitures, ne disposant aucun élément de garantie sur la véracité ou non de l’information qui circulait, ont préféré exclure le maire sortant de la liste pour éviter tout désagrément des dernières minutes.

Innocent-Blaise Youda

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer