Société

Cameroun : Le Lamidat de Garoua perd son guide de la tradition

Lamido de Garoua depuis le 24 juin 2000, sa majesté Alim Hayatou avait succédé à son oncle paternel le Lamido Ibrahima Abbo.

Voté en décembre 2020 comme représentant du commandement traditionnel au conseil régional du Nord, il a occupé depuis 1996 le poste de secrétaire d’Etat à la santé. Père de 6 enfants donc 3 filles et 3 garçons, Alim Garga Hayatou a vu le jour vers 1946 ; il est le 43e enfant de son père Hayatou qui avait été Lamido de 1921 à 1955.

Le guide religieux de cette vaste dynastie fondée en 1809 par Ardo Tayrou, qui régna de 1810-1835. Alim Garga Hayatou est le 14e Lamido, après 21 ans comme gardien de la tradition avait été élu par un système démocratique par 13 notabilités qui ont droit au vote du lamido. Au cours de ses 21 ans de règne, il en a ajouté 5 autres notabilités qui vont décider du sort du vaste lamidat de Garoua qui s’étend dans les arrondissements de Lagdo, de Pitoa, de Demsa, de Garoua 1, 2 et 3 et de Mayo Hourna.

Lire aussi
Therapy, premier film camerounais déjà disponible sur Netflix...

Cet inspecteur des régies financières a été cadre à Douala à Kamerkcab, jusqu’à son décès ce 5 avril, il avait la charge des pandémies et des épidémies. Lamido de Garoua, Conseiller Régional, il a été au service de la nation dans des postes stratégiques.Il sera inhumé à Garoua ce mardi 6 avril dans la pure tradition musulmane.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page