Cameroun : Le Fascinant mythe du serpent à deux têtes, symbole de la puissance Bamoun

serpent à deux têtes

À l’occasion de l’inauguration du musée des Rois Bamoun, 237online.com vous plonge dans l’histoire captivante du serpent à deux têtes, emblème mythique de ce puissant royaume des montagnes de l’Ouest Cameroun. Loin des clichés de sournoiserie, ce symbole incarne en réalité la double victoire d’un roi visionnaire face à ses ennemis. Découvrez la véritable origine de ce motif fascinant qui orne les objets royaux Bamoun.

Le royaume Bamoun, une dynastie millénaire

Fondé au XIVème siècle par la dynastie d’origine Tikar, le royaume Bamoun est un joyau de l’histoire camerounaise. Dirigé par les rois de la lignée de Nchare Yen, ce peuple fier a su préserver sa culture et ses traditions à travers les âges.

Mais parmi tous les symboles qui incarnent la puissance Bamoun, un motif intrigue et fascine : le serpent à deux têtes. Souvent mal interprété comme un signe de duplicité, il est en réalité porteur d’une histoire épique de courage et de victoire.

La guerre de MAPOU, genèse d’un symbole

C’est au début du 19ème siècle, lors de la guerre de MAPOU, que naît la légende du serpent bicéphale. Le roi MBUEMBUE affronte alors les redoutables POU, qui disposent d’une arme terrifiante : le Sânumpût, un reptile artificiel géant qui sème la terreur parmi les guerriers Bamoun.

Mais un rebondissement inattendu va changer le cours de la guerre. Manchou, le serviteur du roi POU et concepteur du monstre, est réprimandé par son souverain. Blessé, il rejoint le camp Bamoun et révèle le secret du Sânumpût au roi MBUEMBUE.

La double victoire du roi MBUEMBUE

Fort de cette connaissance, le roi Bamoun reprend sa campagne contre les MAPOU. Cette fois, ses guerriers ne reculent pas devant le monstre et la victoire est proche. C’est alors qu’une nouvelle menace surgit : les Mgbètnka’ attaquent la frontière Ouest.

Avec une stratégie digne des plus grands chefs de guerre, le roi MBUEMBUE divise ses forces. Une partie tient tête aux MAPOU pendant qu’il se porte lui-même à la rencontre des Mgbètnka’. Résultat : une double victoire éclatante qui restera dans les annales.

Le serpent à deux têtes, incarnation de la toute-puissance Bamoun

Pour célébrer ce triomphe, le roi MBUEMBUE choisit un symbole fort : le serpent à deux têtes. Incarnation de la double puissance du souverain qui a terrassé deux ennemis simultanément, il devient l’emblème exclusif de la royauté Bamoun.

Dès lors, ce motif orne les objets les plus prestigieux du royaume : lits, sièges et autres regalia royaux. Loin de la sournoiserie qu’on lui prête parfois, il est le rappel constant de la bravoure et de la force des Bamoun face à l’adversité.

Un héritage précieux à préserver

Aujourd’hui, le serpent à deux têtes reste l’un des symboles les plus fascinants de l’histoire du Cameroun. Grâce au travail d’intellectuels comme Tita Isaac PA’Re et Dr NJIASSE NJOYA, son origine et sa signification réelle sont mieux connues et comprises.

L’inauguration du musée des Rois Bamoun est l’occasion de mettre en lumière ce patrimoine unique. En exposant fièrement le serpent bicéphale, c’est toute la richesse culturelle et historique de ce royaume qui est célébrée.

Un héritage précieux que les Bamoun, et à travers eux tous les Camerounais, se doivent de chérir et de transmettre aux générations futures. Car dans ce serpent à deux têtes, c’est l’âme même d’un peuple qui s’exprime : fier, courageux et résilient face à tous les défis.

Par Armand Noubissi pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *