Cameroun: le BIR organise une campagne de santé dans le Sud-Ouest - 237online.com
Société

Cameroun: le BIR organise une campagne de santé dans le Sud-Ouest

Les personnes souffrant de maladies infectieuses ont pu bénéficier des soins du corps médical du Bataillon d’intervention rapide (BIR) le 15 mars dernier, tout ceci avec un dispositif sécuritaire impressionnant.

Depuis le début de la crise anglophone, le Nord-Ouest et le Sud-Ouest ont vu la plupart des activités ralentir. Il en est de même aussi pour les formations sanitaires. La psychose qui règne au sein de la population fait qu’il devient difficile pour elle de braver les interdits et les attaques diverses des sécessionnistes pour se faire soigner.

La population de la localité de Mbongé dans le département de la Mémé au Sud-Ouest a pu bénéficier des soins notamment pour des maladies telles que l’hypertension, le diabète, le paludisme, les infections digestives, cutanées, pulmonaires et génitales. 230 personnes ont pu se faire consulter et faire des examens divers disponibles sur place.

En effet de nombreuses personnes souffrent de maladies infectieuses dans la zone et ne sont pas ou sont très mal pris en charge. Une situation qui rend la maladie résistante et le manque d’hôpital dans la zone ne vient pas arranger les choses si bien que de nombreuses fois, il faut se rendre dans d’autres localités pour se faire soigner.

La population était nombreuse car ce sont 420 personnes qui ont été recensés mais seuls 230 ont pu être examinés, le nombre restant et les nouveaux pourront bénéficier des soins de l’Opération Chacal le 18 mars prochain.

Pour que cette campagne se tienne il a fallu mettre sur pied un dispositif de sécurité local communément appelé comité de vigilance, plusieurs semaines auparavant. Ceci pour rassurer la population et être sûre que la situation dans la localité est stable. A la vue des soldats du BIR, la population s’est sentie rassurée et a participé.

Un autre moment fort de cette opération est la prise en charge des soldats du 21ème Bataillon de fusiliers marins (Bafumar). Ces derniers ont été pris dans un traquenard mis sur pied par les sécessionnistes, au cours duquel ils ont été blessés à Illoani, toujours dans le Sud-Ouest.

Commenter avec facebook

Source
laminute.info
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer