Société

Cameroun : La série noire se poursuit à la Falaise de Dschang

Ce tronçon de la route a été samedi 19 juin dernier, le théâtre d’un nouvel accident mortel. En six mois, au moins 60 personnes y ont péri.

La saignée n’est visiblement pas prête à s’arrêter sur la falaise de Dschang. A peine le triste souvenir des précédents accidents de circulation ayant arraché la vie à nombre de personnes à cet endroit, se dissipait des mémoires, qu’il vient d’être ravivé. En effet, autour de 17 heures samedi 19 juin 2021, un bus de 70 places immatriculé LT 648 FR, appartenant à l’agence de voyage Général Express s’y est renversé latéralement, coinçant tous ses occupants. Pour se sauver, ceux-ci ont été obligé de passer soit par le trou fait sur le pare-brise ou d’utiliser les issues de secours. Parti de Mbouda, ce bus se rendait à Douala. Les circonstances de cet accident n’ont pas encore été élucidées, mais des témoins soupçonnent des défaillances du système de freinage. Si les images effroyables mises sur les réseaux sociaux, laissaient craindre une boucherie humaine, le bilan est pour l’heure, moins lourd. Dans un communiqué rendu public dans la nuit du 19 juin, la compagnie de transport dont le bus est impliqué dans cet accident fait état d’un mort et de nombreux blessés. Mais certaines sources parlent de deux morts ; d’autres, de trois morts et de nombreux blessés. Contacté, le Directeur de l’hôpital de district de Dschang où les victimes ont été conduites par les équipes de secouristes, n’avait pas jusqu’au moment où nous mettions sous presse, répondu à la sollicitation de La Nouvelle Expression afin de fixer l’opinion sur le bilan exact.

Au moins 60 morts en six mois

Cet accident survient moins d’un après le plus récent sur même le tronçon routier. Autour de 20 heures mardi 25 mai 2021, un grave accident de la circulation avait ôté la vie 5 personnes et fait une vingtaine de blessés. Fin janvier dernier, une collision entre un bus de transport en commun et une camionnette transportant des produits pétroliers inflammables avait déclenché une gigantesque explosion qui avait coûté la vie plus de 55 personnes. En six mois donc, la falaise de Dschang a vu mourir au moins 60 personnes.

Indifférence des autorités

Ce bilan effroyable ne semble pas émouvoir les autorités en charge des transports au Cameroun. Jusqu’à présence, aucune action d’envergure n’a été mise en œuvre dans l’optique de stopper la saignée.

Vivien Tonfack

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page