CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
4890
Actifs
2860
Guéris
1865
Décès
165
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 25 mai 2020
Société

Cameroun: La prison de Kondengui lutte contre le Covid-19

Des dispositions ont été prises dès l’entrée de la prison pour éviter toute infection.

14 h 15 ce 17 mars à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé. En ce jour de visite, l’entrée du pénitencier, comme c’est souvent le cas ces jours, est bondée de monde. Gardiens et visiteurs s’entre-mêlent. Il en est de même pour les vendeurs de carnets et autres qui traînent toujours non loin. La méthode employée est la même que toujours : vous vous présentez et vous faites identifier dès l’entrée en présentant votre carte nationale d’identité (CNI), votre « carnet » permet de savoir qui vous allez voir, mais il y a désormais un petit plus : des badges d’entrée. Ceux-ci sont remis à chacun des visiteurs clairement identifiés et «abonnés». Ils doivent à leur sortie, les retourner contre leur CNI avant de gagner la porte.

Pourtant, un autre détail inhabituel attire également l’attention devant cette célèbre entrée. Une gardienne, debout à l’entrée, crie à tue-tête : «lavez-vous les mains ! les mains ! les mains ! c’est important pour notre santé à tous». À ceux qui font mine de ne l’avoir pas compris et tentent de forcer le passage avec leurs mains «sales», elle leur crie à nouveau en les regardant droit dans les yeux «allez-vous laver les mains !» Les uns après les autres, les visiteurs qui s’exécutent peuvent enfin avoir accès à la prison.

Lire aussi
Cameroun - Covid-19: Les élèves des zones d’éducation prioritaires oubliés

À ce propos, un dispositif spécial a été mis en place pour faciliter la manœuvre : un seau de 40 litres, plein d’eau a été déposé à l’entrée, du côté gauche juste à la descente d’escaliers. Sur le couvercle, un morceau de savon moyen et un gobelet trônent royalement. Seulement, à l’observation, seuls les visiteurs sont concernés par cette nouvelle mesure sanitaire. Les détenus qui reviennent du palais de justice par exemple passent simplement l’entrée avec leurs accompagnants.

Il en est de même à l’intérieur de la prison. «Il n’y a pas de mesure spéciale dans nos quartiers, tout se passe comme d’habitude. On n’en parle même pas trop, on a l’impression que c’est encore très loin de nous», susurre un détenu. Pourtant des mesures devraient être prises tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, compte tenu de ce que, la moindre contagion au sein de cet établissement pénitentiaire entraînerait une réelle pandémie avec des milliers de morts.

Lire aussi
Cameroun - COVID-19: L’antivirus de Paul Biya

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer