Lifestyle

Cameroun: La coiffure au fil n’attache plus les filles

Les jeunes filles ont abandonné la coiffure au fil, pour embrasser les mèches.

Brésiliennes, péruviennes, indiennes, telles sont des mèches qui font courir les femmes aujourd’hui. En effet, les coiffures faites au fil ont perdu leur valeur d’antan. «Je n’ai jamais aimé les coiffures avec le fil parce que ça fait très mal à la tête », confie Mégane, étudiante. Tout comme elle,
bon nombre de filles optent désormais pour les tresses avec les mèches Brésiliennes. « Aujourd’hui je me suis habituée aux mèches indiennes pour
leur beauté et leur texture »
, affirme Justine. Par contre, pour certaines filles, la coiffure au fil est d’une autre époque. « Mais voyons ! Soyons réalistes ! Vous imaginez quelle femme ou fille de nos jours opter pour ces coiffures archaïques comme celles-là bon sang ! S’exclame Gertrude.

D’aucunes avouent tout simplement que ces coiffures ne ressortent pas réellement la beauté de la femme. «Je préfère encore me tailler les cheveux au lieu de me coiffer avec du fil », marmotte Germaine, une coiffeuse. « Moi j’aime bien aller dans des instituts de beauté pour me procurer ma mèche parce que là je peux la voir, la toucher savoir si c’est de la qualité ou pas avant d’acheter », raconte Sandrine. D’autres femmes se les procurent sous commande. « Je n’ai pas assez de temps pour aller sur place acheter, je passe uniquement la commande à mon vendeur», explique une ménagère.

Lire aussi
Consommation: Les vertus du gingembre

Relevons que malgré les prix et l’augmentation des fausses mèches sur le marché, l’engouement des femmes n’a pas baissé d’un seul cran. Malgré
cette quasi-disparition des coiffures au fil, d’autres femmes les promeuvent encore tout en gardant cette base africaine autrefois prisée. C’est le cas de la chanteuse Reniss et de bien d’autres stars de la chanson africaine « La coiffure en elle-même est belle et ressort ma beauté africaine », avoue Caroline.

Sandra MABOU(Stg)

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page