EconomieSociété

Cameroun : Hevecam met plus de 1000 employés à la porte

À l’origine de cette compression massive du personnel, le top management de l’agro-industriel Hévéa Cameroun, qui bat de l’aile depuis des lustres évoque la faillite de l’entreprise.

De prime abord, il convient de préciser que l’entreprise agro-industrielle Hévéa Cameroun (Hevecam), filiale du groupe britannique Corrie MacColl, spécialisée dans la production du caoutchouc, est créée en 1975 et privatisée en décembre 1996. Hevecam est une société anonyme au capital de 15,7 milliards FCFA. Elle est située sur le site de Niété, à 40 km de Kribi, dans le sud du pays. Ses plantations s’étendent sur une superficie de 42 000 ha.

Le 26 juin dernier, le top management de cet l’agro-industrie faisait savoir qu’il était dans l’obligation de se séparer d’une bonne partie de ses employés toutes catégories confondues, pour des raisons économiques. En ce début du mois de juillet cette annonce de licenciement a été mis en exécution. Sur un effectif de 5945 personnes que compte la boite, 1037 employés ont été mis à la porte.

Lire aussi
Cameroun - Yaoundé: L’Avenue Kennedy se meurt

Ceux-ci se recrute parmi le personnel de saignée dans les champs d’hévéa. Le travail des saigneurs qui ne faut pas confondre avec Seigneur, consiste à récolter la sève de l’hévéa, un peu comme le « vigneron » taille le tronc du palmier pour en faire couler le nectar. Pour la gouverne des uns et des autres, la grande majorité des saigneurs qui travaillent dans les champs d’hévéa à Niété sont originaires de la Région de l’Extrême-Nord (Moudan Toupouri Matakam). Mais les autres catégories de travailleurs comme les personnels administratifs ont été aussi touchées par ladite compression.

Les critères retenus pour fixer l’ordre de licenciements tels communiqués aux délégués du personnel étaient entre autres, les aptitudes professionnelles dont le caractère est non-productif, l’ancienneté dans l’entreprise, la contribution aux cotisations sociales au-delà de 180 mois, l’atteinte de l’âge de 55 ans, les charges familiales.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page