Société

Cameroun – Guerre contre Boko Haram: Des opérateurs économiques montent au front

D’importants dons déjà offerts aux forces de défense et aux populations de l’Extrême-Nord par la chaîne de solidarité créée par le ministre du Commerce. [pagebreak]La société Queen fish, spécialisée dans la distribution en gros et en détail du poisson, va offrir 1500 kg de maquereau, 1500 kg de morue, 2500 boîtes de sardines, et 510.000 boîtes de tomates aux soldats actuellement au front dans l’Extrême-Nord, et aussi aux populations de cette région, qui paient le plus lourds tribut dans la guerre contre la secte terroriste nigériane Boko Haram. Célestine Ketcha Courtès, patronne de cette entreprise, a donné cette assurance hier à Yaoundé, au ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, lors d’une rencontre initiée par celui-ci, dans l’optique de la mise sur pied d’une chaîne de solidarité des opérateurs économiques, notamment ceux du secteur commercial. Dans le même élan de solidarité, le Pdg de la Société sucrière du Cameroun (Sosucam), Louis Yinda, s’est engagé à offrir 20 tonnes de sucres pour la même cause. Toujours dans le domaine du sucre, le directeur général de Nosuca promet 10.000 tonnes. L’Association des raffineurs d’oléagineux du Cameroun (Asroc), dont le carnet de commandes est particulièrement affecté du fait de cette guerre, selon son secrétaire général, Jacquis Kemleu Tchagbou, enverra, entre autres, 2500 cartons de savon de 200 grammes l’unité, 2500 litres d’huile raffinée et 1000 autres bidons de 5 litres chacun.
La quotte part dans cet effort des brasseries du Cameroun sera de 20.000 bouteilles d’eau, tandis que Ucb, autre société brassicole, enverra 2000 cartons d’eau dans l’Extrême-Nord, soit 12000 bouteilles. Le supermarché Casino annonce un don d’une tonne de riz, soit 5 tonnes. Célestin Tawamba, Pdg de la Pasta, promet d’offrir 30 tonnes de pâtes alimentaires. Le Conseil interprofessionnel du cacao et du café (Cicc), lui, donnera une tonne de café. Plusieurs autres donations d’acteurs de première classe ont été enregistrées, notamment Soacam, Nestlé, etc. Le ministre du Commerce, qui annonce la poursuite de la chaîne de solidarité dans l’ensemble des régions, des départements et des arrondissements, indique par ailleurs qu’un comité de gestion de ces dons sera mis sur pied une fois les conditions logistiques réunies. Pour Luc Magloire Mbarga Atangana, il y a plusieurs manières de combattre. Ces différents apports marquent pour lui l’expression des acteurs du secteur du commerce de leur « solidarité aux forces de défense et de sécurité qui défendent notre pays et nos affaires », souligne le Mincommerce.
Et, compte tenu du fait que cette guerre entrave sérieusement le développement des affaires et la promotion du label Cameroun, « c’est le lieu ici de dire stop », martèle le membre du gouvernement. Une motion de soutien a également été adressée au président de la République, Paul Biya, par ces acteurs.

Lire aussi
Cameroun - Lycée de Bambi-Batcham : Un censeur soupçonné de pratique de sorcellerie sur ses élèves

Jean De Dieu Bidias

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page