InternationalPolitique

Cameroun – Grand Dialogue National: David Harland au cœur de la médiation Suisse

C’est le Directeur du Centre pour le dialogue humanitaire de Genève. Depuis quelques mois, c’est cette structure qui mène les pourparlers entre le gouvernement du Cameroun et les leaders sécessionnistes basés à l’étranger.

Le Centre pour le dialogue humanitaire (HD Centre) a débuté ses activités en août 1999. Il est aujourd’hui l’une des organisations de médiation de conflits les plus influentes au niveau international. Son objectif est de diminuer les souffrances des individus et des populations pris dans les conflits, qu’il s’agisse de conflits très médiatisés ou, au contraire, ‘oubliés’. Pour ce faire, le HD Centre intervient en tant que médiateur et apporte également à d’autres médiateurs le soutien dont ils ont besoin afin de travailler efficacement. Ce centre joue un rôle majeur dans la gestion de la crise anglophone. « Notre travail a consisté à prendre contact avec la multitude de groupes qui foisonnent dans la diaspora, pour avoir un éventail assez représentatif du mouvement ambazonien. Nous en avons invité une dizaine avec lesquelles nous avons eu des réunions. Nous avons également formulé une offre aux autorités camerounaises via leur ambassadeur, qui a reçu l’aval de la présidence de la République », explique au sein du Hd centre.

Lire aussi
Cameroun: Vaste mouvement préfectoral dans le Wouri

Son directeur David Harland (né le 28 septembre 1962 à Wellington) est un diplomate néo-zélandais. Nommé en 2011, il a été appelé comme témoin dans de nombreux procès au tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie. C’est dans le cadre électif de cette fonction au sein d’un module intitulé « Médiation pour la paix » que, le 3 mai 2018, il certifie l’authenticité d’une déclaration officielle émanant de la direction de l’ETA dont il expose publiquement le contenu qui présente l’autodissolution de l’organisation armée basque comme relevant d’une « ultime décision». Il est également membre du Conseil consultatif de haut niveau sur la médiation du secrétaire général des Nations unies et a exercé en tant que professeur adjoint à l’École des hautes études internationales John Hopkins et comme président du Programme mondial du conseil sur la prévention des conflits au Forum économique mondial.

Lire aussi
Religion révélées Vs Religion traditionaliste: Sauvez vos enfants du lavage de cerveau!

Avant sa nomination à HD, Harland a occupé le poste de directeur de la division de l’Europe et de l’Amérique latine dans le Département des opérations de maintien de la paix des Nations unies (2006 – 2011) ainsi que de Conseiller politique principal auprès du Bureau de la coordination des affaires humanitaires à Genève. Il a pris part aux missions de maintien de la paix des Nations unies de Haïti (2010), du Kosovo (2008), Timor oriental (1999-2000) et Bosnie Herzégovine (1993-1998). En 1999, il a été libéré de ses fonctions habituelles pour effectuer des recherches et écrire le rapport des Nations unies sur le massacre de Srebrenica, La chute de Srebrenica, dans lequel il énumère sans complaisance les fautes commises par cette même institution. Il a occupé le poste de chargé de cours à l’université Harvard de 1989 à 1991.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer