Société

Cameroun – Fonds Covid : Dichotomie gouvernementale

Les ministres des Finances et de la santé publique ne s’accordent pas sur les chiffres.

« Ceci n’est pas un rapport d’audit ; c’est un rapport administratif qui rend compte des mouvements financiers en rapport avec la lutte contre la pandémie». Cyrille Edou Alo’o, le Directeur général du budget, a à peine fini d’expliquer le bien fondé du rapport commis par le ministre des Finances (Minfi) sur la gestion des fonds Covid, que le ministre de la Santé publique (Minsanté) a contesté les chiffres rendus publics, en rapport avec son département ministériel. « Ni ce rapport, ni le projet n’ont été transmis à mon département ministériel en vue d’apporter, le cas échéant, des éléments de réponse à certaines informations ou interrogations qui pourraient u subsister», écrit Malachie Manaouda. Mieux, « contrairement à ce qui y est évoqué en page 123, indiquant la non régularisation par le ministère de la Santé publique des avances de trésoreries consenties à son profit, les dépenses effectuées la paierie spécialisées auprès du ministère de la santé publique dans le cadre de la riposte sanitaire contre le covid-19, s’élèvent à 34,5 milliards et non 45,9 milliards FCfa», récuse Malachie Manaouda. Non sans indiquer que « lesdites dépenses ont été exécutées en procédure normale et que la liasse documentaire en soutien à la dépense est bel et bien disponible dans les services du trésor ayant effectué toues ces opérations et qui relèvent d’ailleurs de votre département ministériel», tente-t-il de confondre son collègue du gouvernement.

Une sortie qui a minimalement le « mérite » de ramer à contre-courant de la symphonie attendue du gouvernement sur cette question. Aux Finances, on tente de diluer le volume de la dissonance. « Le rapport n’a pas vocation à accuser tel ou tel d’avoir mal utilisé les fonds qui lui ont été donnés, déjà que les fonds n’ont pas été donnés en espèces. On a affecté des montants à chaque administration qui était censé jouer un rôle dans son domaine», rectifie le directeur général du budget. Pour ce qui est du cas spécifique du Minsanté, « le rapport a mentionné 34 milliards et demi, c’est ce qu’ils ont dépensés. Il y a 3,3 milliards qui représentent les cotisations des Camerounais et autres entités. Ça a été reversé et ils ont utilisé ça. Il y a eu également 6 milliards dont la paperasse est en train d’être acheminée au ministère» des finances, explique Yves Assala. Donc « quand on additionne les trois chiffres, ça donne 45 milliards de francs», démontre-t-il. « Il faut retenir que le rapport du ministre des finances ne dit pas qu’une entité n’a pas utilisé les fonds comme il devrait utiliser. Il est question de dire que tel montant a été alloué à telle entité, voici ce qu’elle en a fait», insiste-t-il. Etablissant la différence entre le rapport du Minfi et celui de la Chambre des comptes « qui est un rapport d’audit ».

Il reste clair que le gouvernement comprend à divers degrés le fonctionnement desdits fonds, pour ne pas parler des fonds publics en général. Cela en rajoute à la polémique qui avait déjà cours lorsque le pré-rapport de la Chambre des comptes au sujet de la gestion de ces fonds Covid avait futé sur la place publique, suscitant des interrogations de l’opinion. Le gouvernement lapidé déjà sur cette gestion qui paraissait peu orthodoxe, n’a pas non plus rassuré l’opinion avec cet autre rapport plutôt ordinaire sur la gestion du budget de l’Etat.

Lindovi Ndjio

Please follow and like us:
8k
fb-share-icon13589
251k
Pin Share20
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Twitter251k
Facebook14k
RSS15k
Follow by Email8k