Société

Cameroun-Fête du Ramadan : Intervention musclée d’un préfet à Bafia

Ce dimanche 24 mai 2020, Absalom Woloa Monono, le préfet du Mbam-et-Inoubou a mis fin au grand rassemblement qu’il y’a eu à la mosquée centrale de Bafia (ville de la région du centre située à 120 km de Yaoundé).

Face à la pandémie de coronavirus qui a pris une salle tournure en terre camerounaise, les autorités ne sont pas restées muettes. Des mesures ont été instaurés depuis le 17 mars 2020. L’une de ces mesures édictées par le gouvernement en cette période de crise sanitaire est l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes. Malheureusement, nombreux sont les fidèles musulmans de la ville de Bafia, dans la région du Centre, qui n’ont pas respecté cette mesure à la lettre en ce jour fête de Ramadan.

Contrairement aux autres mosquées du pays qui étaient quasiment désertes, la mosquée centrale de Bafia était bondée de monde ce dimanche 24 mai 2020. La distanciation sociale n’a pas été respectée. Le préfet du Mbam-et-Inoubou, Absalom Woloa Monono, s’en est rendre compte lors de sa descente sur les lieux. En vertu des pouvoirs qui lui sont conférés dans l’exercice de ses fonctions, l’autorité administrative n’a pas hésité à disperser le bain de foule. Le préfet entend sévir. 237online.com a recueilli un extrait de ses propos. « Je vais prendre ceux qui ont organisé pour responsable. Vous ne voulez pas respecter les mesures du gouvernement. Maintenant, que tout le monde rentre chez lui », a dit Absalom Woloa Monono sur un ton colérique.

Lire aussi
Covid-19 - Innovation: Le Cameroun lance le dépistage mobile

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page